Visiter Paris avec Paris Noir en poche, c’est parcourir les rues de la capitale française avec un auteur de roman noir qui vous susurre à l’oreille de sombres histoires, parfois tragiques, parfois humoristiques, souvent sanglantes.

Marie Tison Marie Tison
La Presse

Les 12 nouvelles qui composent Paris Noir, rédigées par divers auteurs, se déroulent dans des quartiers différents.

Aux Halles, un chauffeur tente de protéger une prostituée de qui il tombe amoureux. À Belleville, la collaboratrice d’un magazine de cuisine néglige de « prendre ses cachets » et s’en prend à un Chinois de passage.

Des garçons de café du Marais tentent de découvrir ce qui est advenu d’un original qui faisait son jogging quotidien dans le quartier.

À la Bastille-Oberkampf, un homme fait l’erreur de s’intéresser d’un peu trop près à des « mannequins » russes. À Daumesnil, un autre homme est rattrapé par un passé qu’il pensait avoir mis derrière lui.

Bref, Paris Noir, c’est le livre à glisser dans sa valise.

Paris Noir, présenté par Aurélien Masson, Asphalte Éditions, 333 pages.