(Paris) « Adoptez une statue du Jardin des plantes » : à Paris, 24 statues de bronze, de marbre et de pierre, dégradées et oxydées par la pollution et les intempéries, vont être restaurées grâce à une souscription lancée par la Fondation du Patrimoine et le Muséum national d’histoire naturelle.

Agence France-Presse

« Le coût total de la campagne se montre à 213 000 euros (313 000 $) que nous espérons récolter d’ici la fin du premier semestre 2020. Il y avait un caractère d’urgence qui nous a conduits à en appeler au grand public. L’état et le coût de la restauration de chaque statue sont très variables », a expliqué Alexis Ferrat, responsable du mécénat au Muséum national d’histoire naturelle, lors d’une visite de presse à travers le jardin.

Ces statues, la plupart des commandes d’État et d’une grande élégance, représentent des personnages célèbres de la fin du XIXe et du début du XXe siècle — Buffon, Lamarck, Frémiet, Bernardin de Saint-Pierre… –, d’autres des nymphes et vénus comme la Nymphe tourmentant un dauphin ou la Vénus génitrix, d’autres encore des figures allégoriques comme le charmeur de serpents ou la femme à l’arc. Une bonne partie sont des statues d’animaux, lion, ours, marabout…

« Notre budget de fonctionnement ne répondait pas à ces urgences. Des opérations ponctuelles ne suffisaient pas. Outre la restauration, un tel projet implique aussi de financer un entretien régulier des statues » et la conclusion de « protocoles » avec les jardiniers, a souligné Alice Lemaire, responsable de la conservation.

Certaines statues, grises ou verdies, sont très abîmées par la colonisation de micro-organismes — algues, lichens et mousses —, par des graffitis et fissures, par une altération des joints sur leurs socles. À cela s’ajoute l’oxydation du bronze, une disparition progressive de la patine. Certaines inscriptions et bas-reliefs ne sont plus lisibles.

Plusieurs niveaux de dons ont été proposés. À partir d’un certain seuil, les contributeurs bénéficieront d’invitations aux événements du Jardin, de laissez-passer annuels, des visites privées. L’entreprise ou le particulier qui apportera 10 000 euros (15 000 $) aura droit à son nom sur un cartel l’associant à une statue restaurée.