Bien que les exigences d’entrée aient été assouplies en Europe, comme ailleurs dans le monde, les preuves vaccinales, et parfois les tests de dépistage de la COVID-19, demeurent de mise dans de nombreux pays. Aperçu des mesures en vigueur, lesquelles, vous le savez, sont appelées à changer.

Publié le 18 avril
Valérie Simard
Valérie Simard La Presse

Bienvenue à tous

La sixième vague n’aura pas freiné la volonté de certains pays d’abolir toutes les restrictions à l’endroit des voyageurs. Depuis quelques semaines, l’Islande, le Royaume-Uni, l’Irlande, la Norvège, la Suède, la Lettonie, la Pologne, la Hongrie, la Roumanie, le Monténégro et, plus récemment, la République tchèque ont abandonné toute exigence de test ou de vaccination. Le port du masque dans les lieux publics n’est également plus obligatoire dans la majorité de ces pays.

La preuve vaccinale souvent exigée

La preuve vaccinale reste la norme pour les pays qui n’ont pas encore entièrement levé les restrictions. La plupart des pays européens accueillent les Canadiens pleinement vaccinés sans restriction supplémentaire, à condition de montrer une preuve de vaccination à l’arrivée. À noter également que plusieurs pays demandent aux voyageurs de remplir un formulaire avant leur arrivée.

De rares pays, comme la Suisse et l’Espagne, refusent l’entrée aux voyageurs canadiens non vaccinés. Les autres leur demandent de présenter les résultats d’un test de dépistage négatif à la COVID-19, PCR ou antigène. Mais encore faudrait-il trouver un moyen de gagner l’Europe sans avoir reçu ses doses puisqu’une preuve vaccinale est exigée pour monter à bord d’un avion au Canada, pour tous les passagers de plus de 12 ans et 4 mois, peu importe sa destination.

PHOTO CLÉMENT MAHOUDEAU, AGENCE FRANCE-PRESSE

Depuis le 1er février, la France exige, pour les personnes de 18 ans et plus, une dose de rappel pour les vaccins à ARN messager « au plus tard neuf mois suivant l’injection de la dernière dose requise ».

Une dose de rappel pour la France

Le Canada figure actuellement dans la liste des pays définis en « zone verte » par la France. Ainsi, pour les voyageurs vaccinés, plus aucun test n’est exigé pour entrer au pays. Ceux qui ne le sont pas doivent toujours présenter un test négatif pour se voir accorder le droit d’entrée. Les enfants de moins de 12 ans ne sont pas soumis à cette exigence. À noter : depuis le 1er février, la France exige, pour les personnes de 18 ans et plus, une dose de rappel pour les vaccins à ARN messager « au plus tard neuf mois suivant l’injection de la dernière dose requise ».

La France, tout comme l’Italie, demande toujours aux voyageurs de remplir au préalable le « formulaire de localisation des passagers » qui permet aux autorités de santé publique de les joindre en cas d’exposition au virus.

Consultez le site du « formulaire de localisation des passagers »
Consultez le site du ministère de l’Intérieur

En transit, quelles règles s’appliquent ?

Dans la plupart des cas, les passagers en transit ne pas sont assujettis aux exigences d’entrée du pays où ils font une escale, mais il se peut que certains pays l’exigent selon la fluctuation des cas et les mesures sanitaires en place, indique Marie-Christine Pouliot, porte-parole d’Air Transat. Mieux vaut donc s’informer avant le départ.

En cas de symptômes de la COVID-19

Vous présentez des symptômes de la COVID-19 ? Vous ne pouvez monter à bord d’un avion au départ ou à destination du Canada. Il en va de même si vous avez été atteint de la COVID-19 au cours des 10 jours précédant le départ. « Les voyageurs [malades] sont autorisés à embarquer à bord d’un vol s’ils sont en mesure de présenter un certificat médical attestant que leurs symptômes ne sont pas liés à la COVID-19 ou s’ils disposent d’un résultat de test de dépistage de la COVID-19 valide », précise Sau Sau Liu, conseillère principale en communications de Transports Canada.

Consultez le site du gouvernement du Canada « COVID-19 : voyage, dépistage et frontières »

Revenir au Canada

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Pour rentrer au Canada, les tests de dépistage ne sont plus obligatoires pour les voyageurs vaccinés.

Pour rentrer au Canada, les tests de dépistage ne sont plus obligatoires pour les voyageurs vaccinés. Des tests aléatoires peuvent cependant être effectués à l’aéroport d’arrivée, mais il n’est pas exigé de s’isoler en attendant les résultats. Toute personne entrant au pays doit remplir le formulaire ArriveCAN et en fournir la preuve avant l’embarquement.

Consultez le site du gouvernement du Canada pour le formulaire ArriveCAN

Où s’informer ?

Les exigences d’entrée propres à chaque pays sont généralement présentées sur les sites gouvernementaux. L’Association du transport aérien international (IATA) propose une carte interactive régulièrement mise à jour des diverses restrictions par pays (en anglais). Le comparateur de vols Kayak offre aussi un outil semblable, avec, en prime, le taux de vaccination dans chacun des pays.

Les compagnies aériennes, dont Air Transat et Air Canada en français, offrent aussi des guides pratiques faciles d’utilisation.

Consultez le site de l’IATA Travel Center (en anglais)
Consultez le site International Travel Restrictions by Country (en anglais)
Consultez le site d’Air Transat « Admissibilité de voyage »
Consultez le site d’Air Canada « Se préparer pour voyager »

Précision
Dans la version de ce texte publiée dans La Presse+, il était indiqué qu'un test de dépistage était exigé à tout Canadien voulant entrer en Grèce. Or, ce n'est plus le cas pour les personnes qui présentent une preuve vaccinale. Nos excuses.