(Paris) Le Moulin Rouge à Paris, l’un des plus célèbres cabarets du monde, fermé en raison de la pandémie depuis le 12 mars 2020, rouvrira ses portes le 10 septembre avec un French cancan plus endiablé que jamais, promettent les danseuses qui piaffent d’impatience.

Agence France-Presse

Le Lido, autre grand cabaret parisien à plumes, rouvrira ses portes le 16 septembre, tandis que le Crazy Horse, temple du nu chic célèbre depuis 1951 pour ses danseuses habillées seulement de projections de motifs géométriques, rouvrira ses portes le 9 septembre.

Haut lieu du transformisme, le cabaret Michou reprendra ses folles soirées le 3 septembre.  

Lundi en fin de matinée, douze danseuses en jupons de French cancan ont fait la roue devant Le Moulin Rouge pour annoncer la date de réouverture, à la grande surprise des automobilistes du boulevard de Clichy.

« Je suis extrêmement heureuse ! Ca fait tellement de bien d’avoir enfin une date. On attend les spectateurs avec une impatience folle. Le premier French cancan de la reprise, ce sera quelque chose ! C’est un numéro très technique, et après une pause de plus d’un an, on va reprendre les répétitions très sérieusement tout l’été », confie Mathilde Tutiaux, 32 ans.  

Pendant le confinement, elle s’est astreinte à un entraînement physique quotidien chez elle, utilisant notamment le plan de travail de sa cuisine pour ses élongations quotidiennes.

« C’est la première fois de son histoire que le Moulin est fermé depuis si longtemps. Aujourd’hui, les planètes s’alignent. On est content de travailler sur cette reprise », déclare Jean-Victor Clerico, directeur général du Moulin Rouge.  

« Si tout va bien, en septembre, il n’y aura plus de distanciation même en intérieur. Il reste encore des facteurs imprévisibles.  Si jamais le mètre de distance entre chaque table est maintenu, la capacité d’accueil baissera de 50 % avec 450 places maximum », ajoute-t-il.

Pour Philippe Lhomme, président du syndicat national des cabarets et music-halls (CAMULC), « redémarrer en septembre est raisonnable en prenant en compte les jauges dégradées, la préparation des artistes, le redémarrage des réseaux de réservations et le retour de la clientèle internationale ».

La France renoue cette semaine avec une partie de ses loisirs, aidée par le ralentissement de l’épidémie. Le taux d’incidence a chuté à 142 nouveaux cas pour 100 000 habitants sur sept jours, quand il culminait à plus de 400 début avril.

Après six mois de fermeture d’affilée, qui les a mis en péril économique, cinémas, théâtres et musées pourront rouvrir mercredi au public, avec des jauges maximales de fréquentation, de même que les terrasses des restaurants et les commerces.

Le couvre-feu sera repoussé de 19 h à 21 h.