(Athènes) La Grèce espère rouvrir ses portes aux touristes à partir du 14 mai, misant sur « l’accélération du programme de vaccination » et « la construction d’un premier mur d’immunité » de sa population d’ici là, a indiqué jeudi la porte-parole du gouvernement.

Agence France-Presse

Baptisé « Opération liberté », le programme de vaccination « s’accélère » et « on attend l’augmentation des livraisons de vaccins au cours du deuxième trimestre dont 1,072 million de doses de (vaccin) Pfizer », a annoncé à la presse Aristotelia Peloni.

La porte-parole a expliqué que l’objectif du gouvernement était d’achever d’ici mai la vaccination des personnes de plus de 60 ans, ce qui « permettra la construction d’un premier mur d’immunité en mai ».

À ce stade, plus d’un million des quelque 11 millions d’habitants ont été vaccinés, dont 400 000 ont reçu la deuxième dose du vaccin.  

Malgré un pic dans la pandémie, le ministre du Tourisme Harry Theoharis a annoncé que les touristes étrangers pourraient revenir en Grèce le 14 mai, soit un mois avant l’ouverture de la saison touristique 2021.

La Grèce « est prête avec un protocole complet pour l’été 2021 », a-t-il précisé mardi, cité par l’agence ANA. « Les touristes seront accueillis si, avant de voyager, ils ont été vaccinés, ont des anticorps (sont guéris du coronavirus, NDLR) ou un test négatif. Tous les touristes seront soumis à des tests aléatoires », a encore déclaré le ministre du Tourisme.

Le gouvernement, qui s’est prononcé pour un passeport européen de vaccination, envisage une réouverture progressive des frontières dès le mois d’avril aux ressortissants de l’UE et de pays comme Israël, bien avancés dans leur programme de vaccination, a ajouté le ministre. Il participait au salon mondial du tourisme de Berlin, par visioconférence depuis le musée de l’Acropole.

Dans le cadre du plan « les îles sans COVID-19 », quelque 320 missions de vaccination seront menées exclusivement sur les îles, en commençant par les petites, avec l’aide des forces armées.  

À la fin avril, « tous les habitants des îles auront été vaccinés, à l’exception possible des grandes îles », comme la Crète, Rhodes ou Corfou, selon le secrétaire général à l’assurance maladie, Marios Themistokleous.  

En raison de la hausse de l’indice de contagion, le gouvernement a à plusieurs reprises prolongé le confinement, qui entre dans son cinquième mois, et devrait être à nouveau reconduit vendredi au moins pour une semaine, estiment certains épidémiologistes.

« Nous avons devant nous encore dix jours difficiles », il y a « une très forte pression sur les hôpitaux », a souligné Aristotelia Peloni.

La Grèce déplore près de 6900 morts du coronavirus dont plus de la moitié au cours des trois derniers mois.