(Londres) Six musées britanniques sur dix craignent de ne pas survivre à la pandémie de coronavirus, a révélé vendredi l’association Art Fund, redoutant que le troisième confinement instauré au Royaume-Uni n’aggrave la situation de ces institutions qui « se battent pour leur survie ».

Publié le 22 janv. 2021
Agence France-Presse

L’association, qui tire cette estimation d’un sondage réalisé fin 2020, relève dans un communiqué que le nouveau confinement entré en vigueur début janvier « risque d’augmenter considérablement ce chiffre » et de voir certains musées « fermer définitivement leurs portes ».

« Ce dernier confinement est un coup dur, qui oblige nos musées et galeries à se battre pour leur survie », a constaté la directrice de l’association Jenny Waldman, se désolant que certains « petits musées en particulier, si essentiels pour nos communautés » n’aient « pas les réserves nécessaires pour passer l’hiver ».

« La pandémie nous laisse sur les rotules », s’est désespéré David Green, le directeur du musée londonien Florence Nightingale, qui a déjà dû abandonner l’année dernière les importantes célébrations prévues pour son bicentenaire.

« Si la situation se prolonge, nous pourrions devenir complètement insolvables financièrement », a-t-il expliqué, « ce qui signifie qu’il est difficile de dire si nous pourrons rouvrir nos portes ».

Obligées de refermer pendant le confinement, les institutions culturelles ont été durement touchées au portefeuille par la pandémie de COVID-19, qui a fait plus de 93 000 morts au Royaume-Uni, pays le plus endeuillé d’Europe.

En urgence, le gouvernement a débloqué pour l’ensemble du secteur culturel une aide de 1,57 milliard de livres, saluée comme vitale, mais insuffisante.

L’association Art Fund a annoncé vendredi une donation de 750 000 livres supplémentaires à 23 institutions culturelles, portant à 2,25 millions de livres son soutien au secteur depuis le début de la pandémie.

« Cet argent permettra aux bénéficiaires d’évoluer et de s’adapter face aux défis posés par la pandémie », mais il est loin d’être « suffisant », alerte l’organisme, qui dit être submergé par 451 demandes d’aide de la part de musées, pour un montant total de 16,9 millions de livres.