(Zagreb) La Croatie a enregistré en juillet la venue de deux millions de visiteurs, soit près de moitié moins qu’en 2019 en raison de l’épidémie de coronavirus, a annoncé lundi l’office national du tourisme, un chiffre moins catastrophique que prévu.

Agence France-Presse

Le tourisme, qui représente un cinquième de l’économie nationale, a été mis à mal par la pandémie de coronavirus, mais les prévisions faisaient état d’une contraction de 70 % du tourisme cette année en raison de la pandémie.

« Compte tenu des circonstances, ce sont d’excellents indicateurs », s’est réjoui le patron de l’office national (HTZ) Kristjan Stanicic.

Ces chiffres sont « de bons précurseurs pour le mois d’août lorsque nous nous attendons à ce que ces tendances positives se poursuivent », a-t-il ajouté.

Le Produit intérieur brut de la Croatie devrait cependant reculer en 2020 de près de 10 %, soit sa pire contraction depuis l’indépendance du pays en 1991.

Le mois de juillet a également vu la Croatie enregistrer 14,7 millions de nuitées, soit 59 % des chiffres enregistrés en 2019, a annoncé le HTZ dans un communiqué.

Par ailleurs, quelque 700 000 touristes séjournent actuellement en Croatie.

Les visiteurs, la plupart venus d’Allemagne, de Slovénie et de Pologne, se sont surtout rendus dans le nord de la côte Adriatique, dans la péninsule d’Istrie et à Split.

La Croatie connaît en ce moment une résurgence de l’épidémie de coronavirus, jusqu’à 140 nouveaux cas étant enregistrés par jour après une accalmie à la mi-mai.

Au total, le pays de 4,2 millions d’habitants, membre de l’Union européenne depuis 2013, déplore officiellement 139 décès et près de 5000 cas.