(Berlin) L’aéroport historique de Tegel à Berlin, dont la fermeture définitive était envisagée mi-juin, va finalement rester ouvert encore quelques mois pour faire face à la reprise du trafic aérien, a annoncé mercredi sa direction.

Agence France-Presse

Maintenir l’activité dans cet aéroport « nous permettra de créer l’espace nécessaire » pour respecter dans la capitale les règles de distanciation physique contre la pandémie de nouveau coronavirus, a expliqué lors d’une conférence de presse Entgelber Lütke Daldrup, le patron de l’aéroport.

Le maintien des vols à Tegel permettra ainsi d’absorber, avec l’autre aéroport berlinois de Schönefeld, la reprise des vols au départ et à l’arrivée de la capitale allemande dans les semaines à venir, en respectant les préconisations sanitaires.

Le gouvernement allemand a annoncé mercredi qu’il allait lever à partir du 15 juin ses mises en garde sur les voyages touristiques en Europe décrétées en mars en raison de la pandémie de la COVID-19.

L’État fédéral, la ville-État de Berlin et la région du Brandebourg, qui entoure la capitale, avaient donné le 20 mai leur accord pour stopper les activités à Tegel pour deux mois à partir du 15 juin.

Cette décision aurait très probablement signifié la fermeture définitive de cet aéroport, prévue avant l’épidémie pour novembre, au moment de l’entrée en service du grand aéroport international BER, situé au sud de Berlin.

Ce nouvel aéroport, un chantier qui a pris neuf ans de retard, ouvrira bel et bien le 31 octobre. Tegel sera lui mis hors service le 8 novembre, a confirmé mercredi son directeur.

Avec plus de 24 millions de passagers en 2019, l’aéroport de Tegel est le quatrième le plus fréquenté après Francfort, Munich et Düsseldorf.

Il avait été construit en 90 jours seulement par des travailleurs allemands avec les forces alliées françaises et américaines pendant le blocus de Berlin par les Soviétiques en 1948-1949.

Avec l’aéroport de Tempelhof, il a soutenu les opérations de pont aérien des Alliés qui ont pu approvisionner ainsi la population de Berlin-Ouest en nourriture.