(Rennes) Le président de la région Centre-Val de Loire, François Bonneau, a souhaité mercredi que des sites touristiques, notamment des châteaux, puissent « rouvrir rapidement » après le début du déconfinement prévu le 11 mai.

Agence France-Presse

La question de la reprise de la fréquentation touristique des châteaux est un sujet « très important », a affirmé le président socialiste de la région Centre, répondant aux questions des journalistes en visioconférence.

Exclus de la première phase du déconfinement, les châteaux, avec les parcs, jardins forment un ensemble, a expliqué M. Bonneau, assurant que cette question a fait l’objet d’échanges avec le gouvernement ces dernières semaines.

« Nous sommes très fortement intervenus auprès du premier ministre, du secrétaire d’État (au Tourisme), du président de la République », a souligné l’édile.

« La région, c’est le ZooParc de Beauval, le château de Chaumont », c’est aussi le « tourisme à l’extérieur, avec la Loire à vélo [900 km de voies cyclables pour un million de touristes par an], qui doit pouvoir rouvrir rapidement », a rappelé l’élu.

« Nous avons demandé que chaque situation soit examinée individuellement », a ajouté M. Bonneau dont la région souhaite que « les sites puissent rouvrir, que les situations soient examinées au plus près du terrain ».

Selon la première phase de déconfinement présentée mardi par le premier ministre Édouard Philippe à l’Assemblée nationale, les châteaux ne font pas partie des lieux qui doivent rouvrir le 11 mai.

« Le tourisme, c’est une situation qui se joue en quelques mois, tout cela se prépare », a estimé le président de la région qui souhaite que la question du tourisme soit abordée dans sa globalité. « Nous pensons aux restaurants, aux hôtels » et la région va demander « qu’ils soient au centre des décisions au niveau national qui seront prises ».

Pour la région Centre, « nous allons engager pour ses six départements une campagne commune », a indiqué l’élu.