(New York) Les géants de la croisière Carnival, Norwegian Cruise Line et Royal Carribean, après une longue pause due à la pandémie, ont tous officialisé leur intention de reprendre les voyages à partir d’un port américain en juillet ou en août.

Agence France-Presse

Norwegian a détaillé lundi dans un communiqué que sa première croisière partant d’une ville aux États-Unis depuis la suspension de ce type de tourisme par les autorités américaines en mars 2020 partira de Seattle le 7 août, et sera réservée aux passagers complètement vaccinés.  

Carnival avait déjà indiqué vendredi que trois de ses filiales, Princess Cruises, Holland America Line et Carnival Cruise Line, prévoyaient de reprendre les trajets entre Seattle et l’Alaska à partir du 24 juillet.  

Royal Carribean avait annoncé le même jour que ses périples entre Seattle et l’Alaska reprendraient en juillet.  

Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays, ont diffusé début mai de nouvelles règles devant permettre aux croisiéristes de reprendre la mer sous des conditions strictes.  

Pour promouvoir le tourisme en Alaska, une loi obligeant les bateaux immatriculés à l’étranger à faire une escale dans un autre pays que les États-Unis entre deux ports américains a par ailleurs été temporairement levée. Pour les croisières en Alaska, cela impliquait que les bateaux fassent une pause au Canada, qui a interdit ses eaux aux croisières jusqu’en février 2022.  

« Nous attendions depuis très longtemps de pouvoir annoncer une reprise des croisières partant des États-Unis », a souligné le directeur général de Norwegian Cruise Line, Harry Sommer, dans le communiqué.

La vaccination contre la COVID-19 sera aussi obligatoire sur les voyages de Carnival et de Royal Carribean à destination de l’Alaska, Royal Carribean précisant que cette obligation s’appliquera aux personnes de plus de 12 ans à partir du 1er août.  

Les croisiéristes n’ont pas indiqué encore ce qu’il en sera sur les navires en partance d’autres zones.

Les CDC recommandent que toutes les personnes naviguant sur les bateaux de croisières, passagers comme salariés, soient vaccinées.  

Le gouverneur de Floride, d’où partent de nombreuses croisières aux États-Unis, a toutefois adopté en avril un décret empêchant les entreprises d’exiger de leurs clients une preuve d’immunisation au virus.

Carnival a précisé vendredi que sa filiale Carnival Cruise Line était encore en train de finaliser ses plans pour les croisières qui partiront en juillet de Miami, en Floride, et de Galveston, au Texas.