(Los Angeles) Dés et jetons désinfectés, employés masqués, joueurs séparés par des parois de plexiglas : de nombreux casinos de Las Vegas vont rouvrir la semaine prochaine en appliquant des règles sanitaires draconiennes pour accueillir les premiers touristes après plus de deux mois d’inactivité.

Laurent BANGUET
Agence France-Presse

Le gouverneur de l’État du Nevada, Steve Sisolak, a pris la décision d’autoriser la réouverture des casinos à partir du 4 juin après s’être entretenu avec des experts sanitaires et la commission de contrôle des jeux du Nevada.

Voici dix semaines, il avait décrété la fermeture des casinos, hôtels et autres lieux touristiques qui attirent chaque année des millions de visiteurs à Las Vegas.

« Nous invitons les visiteurs de tout le pays à venir ici, à prendre du bon temps, comme ils le faisaient auparavant, mais nous allons être prudents », a-t-il déclaré à des journalistes mardi soir.

« Je ne pense pas que vous trouverez un endroit plus sûr que Las Vegas le 4 juin, avec les protocoles que nous avons mis en place, les tests que nous avons mis en place et le traçage qui sera en place d’ici là », a insisté Steve Sisolak.

Dans ses recommandations, la commission de contrôle des jeux avait préconisé de réduire de moitié la capacité des établissements et de ne pas autoriser plus de trois personnes aux tables de jeu. Elle demandait en outre le retrait d’un siège sur deux devant les machines à sous pour permettre la distanciation physique.

MGM Resorts, l’un des principaux opérateurs de Las Vegas qui rouvrira dès le 4 juin quatre de ses hôtels-casinos du « Strip », est même parfois allé au-delà.

PHOTO JOHN LOCHER, ASSOCIATED PRESS

Le gouverneur de l’État du Nevada, Steve Sisolak, a pris la décision d’autoriser la réouverture des casinos à partir du 4 juin après s’être entretenu avec des experts sanitaires et la commission de contrôle des jeux du Nevada.

Au Bellagio, célèbre pour ses grandes eaux musicales, des rangées entières de bandits manchots ont ainsi été supprimées pour laisser la place à des lavabos et distributeurs de gel hydroalcoolique.

Caméras thermiques et menus numériques

« La santé et la sécurité de nos hôtes et employés sont la priorité de toutes nos actions », a assuré dans un communiqué Bill Hornbuckle, PDG du groupe MGM Resorts, en annonçant cette réouverture tant attendue. Le groupe, qui possède une douzaine de casinos à Las Vegas, perdrait près de 10 millions de dollars par jour depuis le début du confinement.

Pour limiter au maximum les risques de propagation de la COVID-19, tous les employés de MGM seront tenus de porter un masque. Quant aux visiteurs, ils seront « fortement encouragés » à en porter eux aussi, et se verront proposer des « menus numériques » directement sur leurs téléphones.

D’autres établissements réputés de Las Vegas, comme le Wynn ou le Venetian, vont eux aussi rouvrir dès le 4 juin. Ils prévoient d’utiliser des caméras thermiques à toutes les entrées pour identifier les visiteurs présentant une température anormalement élevée.

Malgré toutes ces précautions, certains employés des casinos — dont l’écrasante majorité est privée d’emploi depuis le début du confinement — se sont toutefois inquiétés des risques d’une reprise d’activité.

PHOTO JOHN LOCHER, ASSOCIATED PRESS

La réouverture des casinos suscitera-t-elle un afflux massif de joueurs, sachant que Las Vegas attire traditionnellement des touristes en provenance de l’étranger, toujours interdits d’entrée aux États-Unis ?

« C’est une question de vie ou de mort pour les employés, et j’exhorte tout le monde à agir avec la plus grande prudence », a insisté le puissant syndicat local Culinary Workers Union, qui représente quelque 60 000 employés du secteur de l’hôtellerie et des casinos.

Le syndicat demande notamment que les salariés soient testés régulièrement.

« Que se passe-t-il si quelqu’un arrive à Vegas sans symptôme, les développe ici et décide de s’enfermer dans sa chambre pendant deux jours plutôt que d’aller consulter un médecin », s’interroge le syndicat.

Autre inconnue : la réouverture suscitera-t-elle un afflux massif de joueurs, sachant que Las Vegas attire traditionnellement des touristes en provenance de l’étranger, toujours interdits d’entrée aux États-Unis ?

Les professionnels du secteur ne prennent pas les paris à ce stade.

« L’ampleur de la réouverture et le nombre de services que nous proposerons seront vraiment fonction de la demande », estime Sean McBurney, directeur du Caesars Palace, interrogé par le Los Angeles Times.

Les semaines à venir devraient servir de test. Mais Bill Hornbuckle soulignait fin avril que la plupart des établissements de MGM à Vegas devaient « avoir entre 30 % et 50 % » de remplissage « pour générer des recettes significatives. »

En 2019, 42,5 millions de visiteurs se sont rendus à Las Vegas, laissant au total plus de 10 milliards de dollars sur les tables de jeux du comté.