(Los Angeles) Le groupe Disney a décidé jeudi de fermer dès ce week-end ses célèbres parcs d’attractions en Californie, en Floride et près de Paris jusqu’à la fin mars « par principe de précaution » contre l’épidémie de la COVID-19.

Agence France-Presse

Disney World, à Orlando (Floride) est le premier parc de loisirs au monde en termes de fréquentation (près de 21 millions de visiteurs en 2018 selon les professionnels) suivi de Disneyland à Anaheim, près de Los Angeles (18,7 millions).  

Disney avait commencé par annoncer la fermeture de son parc de Californie à partir du 14 mars, « même si aucun cas de COVID-19 » n’y a été signalé. Il s’agissait pour le parc d’attractions de 40 hectares d’agir « dans l’intérêt de nos visiteurs et employés » et en conformité avec les préconisations du gouverneur de Californie, a expliqué un porte-parole de Disney.

PHOTO RICH PEDRONCELLI, ASSOCIATED PRESS

Gavin Newsom

Le gouverneur Gavin Newsom recommande depuis jeudi la suspension de tous les rassemblements « non-essentiels » de plus de 250 personnes.

Les hôtels du site californien resteront ouverts jusqu’au lundi 16 mars pour laisser le temps aux touristes d’organiser leur départ.

« Nous allons surveiller la situation et suivre les avis et recommandations des autorités fédérales et locales ainsi que des agences sanitaires. Disney continuera à payer ses employés » pendant la suspension de ses activités, a précisé le porte-parole de Disneyland.

Le numéro un mondial du divertissement a quelques heures plus tard annoncé la fermeture de Disney World à Orlando et de Disneyland Paris, près de la capitale française, à compter de dimanche soir et jusqu’à la fin du mois.  

« Les hôtels Disney restent ouverts jusqu’à nouvel ordre afin de permettre à nos visiteurs d’organiser leur départ. Les boutiques et restaurants du Disney Village [site public accessible sans billet d’entrée, NDLR] restent ouverts », précise le parc de Marne-la-Vallée sur son site internet vendredi.

« Si vous avez réservé un séjour dans un hôtel Disney pour une arrivée jusqu’au 1er juin 2020, vous avez jusqu’au 15 avril 2020 pour le reporter ou l’annuler sans frais. Si vous souhaitez reporter votre séjour pour une date d’arrivée avant le 15 octobre 2020, nous vous offrons la possibilité de réserver au même prix [hors transport] », précise Disneyland Paris qui ne communique plus son nombre de visiteurs depuis 2015, année où il avait accueilli 14,8 millions de personnes.

Le parc – première destination touristique privée en Europe – précise qu’« en raison d’un grand nombre d’appels attendus dans les prochains jours », il s’efforçait « de répondre le plus rapidement possible à toutes les demandes et vous remercions de votre patience ».

Disney a aussi décidé de suspendre toutes ses croisières dans le monde pour le mois de mars, a précisé le groupe dans un communiqué à l’AFP.

En Asie, Disney a fermé depuis des semaines ses parcs d’attractions en raison de l’épidémie mais le complexe de Shanghai, en Chine, a pu rouvrir partiellement cette semaine. Au Japon en revanche, la fermeture de Disneyland et DisneySea à Tokyo a été prolongée de deux semaines, jusqu’à début avril.

Universal aussi

Le parc d’attractions des studios Universal à Hollywood, très prisé des touristes également, va lui aussi fermer ses portes à partir de samedi pour une durée de deux semaines. « Nous prévoyons une réouverture le 28 mars et nous continuons à surveiller la situation », précise Universal Studios dans un communiqué.

Disney a également décidé de reporter la sortie de son film Mulan, remake en prises de vues réelles de son fameux dessin animé de 1998. Le long métrage avait été présenté lundi à Los Angeles et devait sortir sur les écrans nord-américains dans deux semaines.

La sortie de plusieurs autres films à gros budget a également été déprogrammée en raison de l’impact du coronavirus sur l’industrie du divertissement. Le groupe Disney a ainsi reporté sine die Antlers et The New Mutants, tandis qu’Universal a décidé de décaler d’un an, en avril 2021, le neuvième épisode de la série Fast and Furious.

De nombreux événements culturels ont déjà été annulés ou reportés en Californie, parmi lesquels le célèbre festival musical de Coachella, le festival du film de Beverly Hills et le rassemblement consacré à la pop culture WonderCon. De nombreux matchs et événements sportifs sont également annulés.

Les États-Unis comptaient mercredi quelque 1700 cas d’infection au nouveau coronavirus, et 40 personnes en sont mortes, selon les statistiques de l’université américaine Johns Hopkins.