(Orlando, Floride) Avec ses quelque 5,7 hectares, Galaxy’s Edge est le plus important agrandissement consacré à un seul thème jamais aménagé dans un parc de Disney. Dès qu’on pénètre à Black Spire Outpost, on est plongé dans l’univers de Star Wars : peu importe où l’on regarde, pas moyen d’apercevoir un seul rappel du monde que l’on vient de quitter en passant par l’un des deux accès à Galaxy’s Edge. Petit guide pratique pour mieux s’y retrouver.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

À Black Spire Outpost

Une fois transporté à Galaxy’s Edge, le temps consacré à arpenter les ruelles de Black Spire Outpost est proportionnel à son intérêt pour Star Wars. L’amateur peut facilement y passer la journée, surtout quand il active l’application qui lui permet d’accomplir des missions pour le compte de la Résistance ou du Premier Ordre. On peut même effectuer quelques basses besognes de contrebande.

25 000 m2

C’est l’étendue de plâtre qui a été appliqué un peu partout à Galaxy’s Edge, à quoi s’ajoutent plus de 18 500 mde revêtements rocheux qui ont permis notamment de créer les restes pétrifiés d’anciens arbres géants.

Attractions

PHOTO PIERRE-MARC DURIVAGE, LA PRESSE

Avant de prendre les commandes du Faucon Millenium, Hondo Onhaka nous donne ses dernières recommandations pour la mission.

Outre Rise of the Resistance qui vient d’ouvrir ses portes à Disney World — l’ouverture à Disneyland, en Californie, est prévue le 17 janvier —, l’autre attraction vedette de Galaxy’s Edge est Millenium Falcon : Smugglers Run. Ici, on est invité à piloter le fameux Faucon en mission pour le contrebandier Hondo Onhaka, à qui Chewbacca a loué son vaisseau en retour de pièces de remplacement difficiles à dénicher. Après avoir arpenté les couloirs du vaisseau, les visiteurs prennent place dans les sièges des pilotes, des canonniers ou des navigateurs — leurs manœuvres influencent véritablement l’issue de la mission, ou du moins l’état du Faucon au terme de cette course un peu folle.

30 m

C’est la longueur du Faucon Millenium qui est posé dans le port spatial de Black Spire Outpost, tout juste à côté de l’entrée de l’attraction Smugglers Run. C’est la toute première représentation réelle du vaisseau imaginé par George Lucas.

Boutiques

PHOTO PIERRE-MARC DURIVAGE, LA PRESSE

Au Droid Depot, on peut assembler son propre robot, de type R ou BB. Avec le choix de pièces mises à notre disposition, on peut construire son droïde selon pas moins de 280 000 combinaisons.

Parmi la douzaine de bâtiments qui constituent Black Spire Outpost, on trouve évidemment plusieurs boutiques où l’on vend une impressionnante gamme de produits — on parle de 700 articles différents. Toutefois, on n’a ménagé aucun effort pour intégrer les échoppes dans le quotidien de l’avant-poste de la Bordure extérieure. Ainsi, on peut fabriquer son propre droïde en choisissant ses pièces directement sur un convoyeur, on peut assembler son propre sabre laser au terme d’une cérémonie en bonne et due forme, on peut choisir un souvenir chez le marchand Dok-Ondar ou l’un des jouets originaux fabriqués par Zabaka la Toydarian. Tout ça dans des décors parfaitement en harmonie avec les lieux.

7000

C’est le nombre d’accessoires uniques qui ont été créés pour contribuer au réalisme de Black Spire Outpost.

Restaurants

PHOTO PIERRE-MARC DURIVAGE, LA PRESSE

La cantine d’Oga offre une quinzaine de cocktails originaux, avec ou sans alcool, en plus d’une sélection de bières et de cidres.

L’offre de restauration est aussi variée, mais la curiosité nous pousse à goûter aux fameux laits bleus et verts, qui ne sont en fait que des barbotines bien sucrées. Toutefois, il faut absolument faire le détour par la cantine d’Oga, qui offre une carte de boissons plus originales les unes que les autres — mais encore une fois un peu trop sucrées à notre goût. Le barman vous offre une description détaillée de toutes ses concoctions, dont certaines sont pimentées d’œufs de Worrt — on peut d’ailleurs apercevoir l’amphibien dans un bocal au-dessus du bar.

50

C’est le nombre d’options de repas et de boissons offertes aux visiteurs dans les cinq établissements différents de Black Spire Outpost.

Star Wars Galactic Starcruiser

IMAGE FOURNIE PAR THE WALT DISNEY COMPANY

Les visiteurs du Galactic Starcruiser seront accueillis dans un « terminal » à partir duquel ils décolleront virtuellement à la vitesse de la lumière vers le vaisseau Halcyon, à bord duquel il séjourneront deux nuits.

Pour les amateurs en quête de l’expérience Star Wars totale, Disney ouvrira l’an prochain les portes de son Galactic Starcruiser, un hôtel qui promet une immersion complète dans l’univers créé par George Lucas. À la manière d’une croisière, les visiteurs seront conviés à « quitter » la Terre tous ensemble avant de monter à bord du Halcyon, un vaisseau spatial de grand luxe. Pendant leur séjour de deux nuits, ils pourraient être sollicités pour accomplir certaines missions les amenant à découvrir certains coins secrets du vaisseau. On pourra aussi se contenter de siroter un Fuzzy Tauntaun en contemplant les confins de la galaxie à travers les nombreuses fenêtres du vaisseau…

Comment s’y rendre

Plusieurs lignes aériennes assurent une liaison quotidienne entre Montréal et Orlando, alors que des vols sans escale sont offerts par Air Transat à partir de Québec de décembre à avril. Il est aussi possible de voler directement vers Orlando à partir de Burlington, au Vermont.

Sur place

Outre le taxi et la location de voiture, il faut savoir que plusieurs hôtels de la région d’Orlando offrent un service de navette gratuit. C’est le cas aussi pour tous les hôtels de Walt Disney World, accessibles par le Disney’s Magical Express.

Les frais de ce reportage ont été payés par The Walt Disney Company.