La liste:-1:liste; la boite:1322676:box; tpl:html.tpl:file
Source ID:c66f3875-263e-42d1-b24c-ca25dcae8e12; App Source:alfamedia

Grandiose Ouest américain

De Las Vegas, au Nevada, il faut compter... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

De Las Vegas, au Nevada, il faut compter deux heures quarante de route pour apercevoir les falaises colorées du parc de Zion, dans l'État voisin de l'Utah.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, LA PRESSE

Edouard Plante-Fréchette
La Presse

Zion, Grand Canyon, Vallée de la Mort et Yosemite... Les paysages majestueux des parcs nationaux du sud-ouest des États-Unis font rêver plus d'un voyageur. Or, pour peu qu'on se contente d'un confort rustique, il est relativement facile d'explorer cette nature spectaculaire, entre vallées arides et forêts d'arbres géants.

Deux randonnées à Zion

De Las Vegas, au Nevada, il faut compter deux heures quarante de route pour apercevoir les falaises colorées du parc de Zion, dans l'État voisin de l'Utah. Des milliers de touristes y profitent des magnifiques randonnées d'une journée. Certains secteurs du parc sont plus isolés. La température y est très chaude en été, mais reste agréable en mai ou en septembre.

Angels Landing est sans doute la plus belle randonnée de Zion. Malgré les foules, l'endroit vaut assurément le détour. Le sommet offre une vue époustouflante sur les formations rocheuses de la période triasique vieilles de 270 millions d'années.

Bien que le sentier de 8 km soit accessible à tous, le vertige pourrait freiner les ardeurs de certains. Dans la dernière portion de la montée, les marcheurs doivent s'agripper à des chaînes fixées dans le roc sur une fine arête bordée de falaises qui serpente jusqu'au sommet.

Pour ceux qui n'aiment pas les hauteurs, le reste du sentier est agréable et offre tout de même de très belles vues sur la vallée.

À plus de 1700 m d'altitude, une vue panoramique permet de voir de chaque côté l'étroit sentier menant au sommet d'Angels Landing.

Pour découvrir un autre joyau du parc, il faut circuler dans les entrailles du canyon en remontant un embranchement de la rivière Virgin. Au frais et les pieds dans l'eau sur plus de 80 % du trajet, la randonnée dans la rivière permet de découvrir l'endroit le plus étroit du canyon de Zion.

Il vous faudra de bonnes chaussures et idéalement des bâtons de marche pour éviter de glisser sur les cailloux de la rivière. L'été, le soleil permet non seulement de se réchauffer, mais offre un spectacle magnifique quand ses rayons percent entre les parois du canyon.

Le parc national du Grand Canyon... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Le parc national du Grand Canyon

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Le Grand Canyon sans les foules

Et partant de Zion, il faut emprunter la magnifique route 9 pour arriver, après plus de trois heures derrière le volant, au versant nord du Grand Canyon, en Arizona. Le plateau qui s'élève à plus de 2500 m d'altitude est beaucoup moins fréquenté que le versant sud: il ne reçoit que 10 % des 6,5 millions de visiteurs annuels du parc. Pour la randonnée de 38 km d'un versant à l'autre du canyon, il faut compter de deux à trois jours de marche, sous des chaleurs extrêmes lors des mois de juin, juillet et août. Il est impératif de réserver son séjour des mois à l'avance. Autrement, de très belles randonnées d'une journée pourront satisfaire les bons marcheurs. Bon à savoir: des points d'eau jalonnent les sentiers pour s'hydrater.

Certains diront que le Grand Canyon est plus majestueux quand on l'admire du versant nord. Difficile de contredire cette affirmation quand on a la chance d'y admirer un coucher de soleil. Les jeux d'ombres et de lumières font ressortir les plus belles couleurs de ce paysage surnaturel. En suivant une route sinueuse, il vous faudra environ une heure pour rejoindre Cape Royal sur le haut plateau de Walhalla.

À quelques minutes en voiture du centre des visiteurs du versant nord, il est possible d'emprunter le sentier North Kaibab et de descendre vers le fond du canyon. Un très beau sentier longeant les falaises ocre attend les marcheurs.

Avant d'entamer votre randonnée, informez-vous auprès du personnel du parc pour savoir si les points d'eau sont fonctionnels. La remontée étant nettement plus exigeante que la descente, il vous faudra prévoir en conséquence, et profiter des petits coins d'ombre pour vous reposer.

Après une longue journée de randonnée, vous voudrez sans doute retourner voir le soleil se coucher sur le canyon. À quelques minutes de marche du centre des visiteurs, Bright Angel Point offre un superbe point de vue pour admirer ce spectacle.

En parcourant les routes et sentiers du parc, vous trouverez facilement un bel endroit pour arrêter pique-niquer. Le paysage y sera nettement plus intéressant qu'au restaurant du centre des visiteurs, plutôt cher...

Bien que le versant sud du Grand Canyon soit bondé de touristes, la plupart d'entre eux resteront dans les environs du centre des visiteurs. Une fois qu'on est sur les sentiers, le Grand Canyon offre une expérience unique aux randonneurs, notamment sur le sentier South Kaibab.

Le sentier qui surplombe les falaises du versant sud du Grand Cayon offre toutes ses splendeurs tôt le matin ou lorsque les touristes de passage pour une journée ont quitté le parc. Vous pourrez vous y promener en respirant le délicieux parfum de la sauge sauvage présente sur tout le plateau.

Long de 2330 km, le fleuve Colorado (qui prend sa source dans les Rocheuses) a sculpté le Grand Canyon au fil des millénaires. Il est possible d'aller observer ses torrents depuis le fond du canyon ou de simplement en contempler les reflets argentés depuis les hauteurs du plateau de Coconino.

La Vallée de la Mort, en Californie, est... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse) - image 3.0

Agrandir

La Vallée de la Mort, en Californie, est un endroit idéal pour s'arrêter entre le Grand Canyon et le parc national de Yosemite.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

La Vallée de la Mort: au pays de l'étrange

La Vallée de la Mort, en Californie, est un endroit idéal pour s'arrêter entre le Grand Canyon et le parc national de Yosemite. L'endroit porte bien son nom: cette vallée aride est l'un des endroits les plus chauds de la planète. Quand il fait trop chaud, certains des campings du parc ferment même leurs portes. Il est aussi important de savoir que la plupart des principaux attraits du parc sont accessibles en voiture, mais que les distances entre chacun peuvent être assez grandes. Mais l'aspect unique des formations rocheuses et l'étrangeté des paysages en font un endroit incontournable dans la région.

Zabriskie Point est sans doute l'un des meilleurs endroits pour regarder le soleil levant colorer les étranges formations rocheuses du parc. En partant de la petite ville de Beatty, par l'entrée à l'est du parc, il faut partir une heure avant l'aube pour arriver en même temps que les premiers rayons.

Devant ce paysage, on a du mal à croire qu'un grand lac a déjà couvert une grande partie de la vallée. Une série de transformations géologiques a fini par élever les montagnes entourant aujourd'hui la vallée, bloquant la pluie venant de la côte Ouest. L'érosion et le temps se sont chargés de sculpter l'étrange paysage.

Twenty Mule Team Canyon est facilement accessible, tout près de Zabriskie Point. Cette petite route qui serpente entre les collines dorées fut autrefois empruntée par des mineurs à la recherche de gisements de borax et de gypse.

La route de Twenty Mule Team Canyon est très amusante pour les conducteurs et offre de magnifiques points de vue sur les alentours. Il y a quelques endroits pour garer la voiture et de petits sentiers menant au haut de petites buttes pour y prendre des photos. Portez de bonnes chaussures, car les roches sont coupantes.

Artist's Palette est un autre lieu qui a fait la renommée de la vallée. Une composition unique de minéraux confère des couleurs pastel aux rochers. Le phénomène s'observe plus facilement en fin de journée. Pour s'y rendre, il faut emprunter la boucle de 14,5 km d'Artist's Drive.

Une petite balade dans les sillons creusés par l'érosion vous permettra de vous rapprocher d'Artist's Palette pour mieux observer l'étrangeté de l'endroit.

La courte randonnée de 7 km de Golden Canyon offre aux visiteurs une belle façon de vivre l'expérience extrême d'une randonnée dans la Vallée de la Mort. Vous ne pourrez que ralentir le pas, et tranquillement admirer ce paysage unique sous une chaleur écrasante. Le thermomètre grimpe rapidement à 45 °C, il faut donc prévoir assez d'eau, un chapeau et de la lotion solaire!

À 29 km au sud de Furnace Creek se trouve le point le plus bas d'Amérique du Nord. À 86 m sous le niveau de la mer, Bad Water Basin est un autre endroit témoignant des extrêmes de ce secteur du désert de Mojave. La constante évaporation des petites quantités d'eau que reçoit l'endroit a formé une vaste étendue couverte de cristaux de sel.

La route entre la Vallée de la Mort... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse) - image 4.0

Agrandir

La route entre la Vallée de la Mort et le parc national de Yosemite vous permettra d'admirer les montagnes de la Sierra Nevada.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Yosemite: longue randonnée en altitude

La route entre la Vallée de la Mort et le parc national de Yosemite vous permettra d'admirer les montagnes de la Sierra Nevada. Cette année, la route du col Tioga, qui se rend dans le secteur est du parc, a rouvert le 21 mai, mais la date change chaque année en fonction de la rudesse des hivers en montagne. Une fois à Yosemite, les options de randonnées sont étourdissantes. Vous pourrez discuter avec les gardes forestiers des sentiers journaliers ainsi que de la logistique pour des randonnées de plusieurs jours. Notez qu'il est obligatoire d'avoir ou de louer un contenant pour protéger votre nourriture des ours pour les longues randonnées. Au mois de juin, les températures à Yosemite sont idéales. De belles journées modérément chaudes et des nuits fraîches. En altitude, même l'été, le mercure peut frôler le point de congélation.

Le parc de Yosemite est un véritable paradis pour les randonneurs. Les paysages époustouflants se succèdent au fil de sentiers bien entretenus. Il est important de se rappeler que ce secteur de la Californie est souvent la proie d'immenses incendies de forêt qui n'épargnent malheureusement pas le parc de Yosemite. Il faudra vous tenir informé de la situation auprès de gardes forestiers.

En partant du secteur de Tuolumne Meadows, dans l'est du parc, vous pourrez emprunter le sentier de Lyell Canyon. Les premiers kilomètres du sentier longent une jolie rivière et vous mèneront vers un des secteurs les plus hauts du parc, à plus de 3000 m d'altitude. Au mois de juin, de la neige s'accroche encore aux parois des montagnes.

Pour ceux qui n'auront pas la chance de faire une randonnée du plusieurs jours, le secteur de Tuolumne Meadows offre néanmoins une multitude de lieux magnifiques accessibles en randonnées journalières. Depuis la route de Tioga, vous pouvez emprunter une section du sentier qui porte le nom du célèbre explorateur américain John Muir. Une belle montée vous mènera vers de jolies prairies et lacs entourés des montagnes Cathedral Peaks.

Par une chaude journée d'été, vous pourrez profiter d'une rafraîchissante baignade dans l'un des Cathedral Lakes.

Non loin des Cathedral Peaks, sur le sentier John Muir, se trouve le secteur de Sunrise Lakes. Pour les randonnées de plusieurs jours, c'est un endroit parfait pour planter votre tente. Vous pourrez vous débarrasser de la sueur de la journée en vous baignant. Près des lacs, de véritables nuées de petites bêtes assoiffées de sang vous attendent au détour des sentiers. Il sera donc sage de choisir un endroit en retrait de l'eau, idéalement sur une crête rocheuse, pour installer votre camp.

À quelques centaines de mètres du plus petit des Sunrise Lakes, un magnifique point de vue sur le parc s'offre à vous pour pique-niquer et bien terminer votre journée.

Les cicatrices laissées par de récents incendies de forêt sont omniprésentes sur les sentiers à l'approche du sommet de Cloud's Rest. Des arbres géants complètement noircis font place à une jeune végétation verdoyante. Par moments, les seuls bruits que l'on peut entendre sont ceux de nos pas et le bourdonnement des milliers d'abeilles butinant dans le tapis de fleurs sauvages.

En partant des hauteurs de Tuolumne Meadows, c'est au troisième jour de marche que l'on atteint le sommet de Cloud's Rest, qui surplombe la vallée de Yosemite à 3000 m d'altitude. Après n'avoir croisé qu'une douzaine de randonneurs pendant les deux premiers jours de marche, ils sont plus d'une centaine au sommet à profiter de la vue qu'offre cette populaire randonnée, aussi accessible depuis la Yosemite Valley, secteur le plus touristique du parc.

Le secteur de la Yosemite Valley a aujourd'hui des airs de véritable village de vacanciers. Des centaines de voitures occupent tous les stationnements et il peut même y avoir des bouchons à l'entrée et à la sortie du parc. Malgré les foules, il est impossible de ne pas apprécier la beauté étourdissante de la vallée.

La route de Big Sur, coincée entre l'océan... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse) - image 5.0

Agrandir

La route de Big Sur, coincée entre l'océan Pacifique et les montagnes de Santa Lucia, offre un magnifique panorama.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Carnet de voyage

En trois semaines, il est possible d'avoir un bon aperçu des quatre parcs en plus de réaliser une ou deux randonnées de plusieurs jours. Bonheur garanti à ceux qui se permettront de voyager pendant un mois complet.

Finir en beauté

Après avoir parcouru des centaines de kilomètres à pied et en voiture, un petit repos sera sans doute apprécié avant de retourner au travail. De Yosemite, vous serez encore à cinq heures de route de la côte californienne, mais votre patience sera récompensée. La route de Big Sur, court tronçon de la route 1 coincé entre l'océan Pacifique et les montagnes de Santa Lucia, est tout en contraste avec les paysages désertiques et rocailleux que vous aurez eu la chance d'admirer. Une nature luxuriante dévale les pentes des montagnes jusqu'aux plages de sable blond qui s'avancent dans l'azur du Pacifique. Après un court séjour dans la région à profiter des plages et de belles balades en montagne, vous pourrez vous diriger vers l'étape finale de votre périple, San Francisco. Vous serez on ne peut plus prêt pour y gravir les innombrables côtes et profiter de la beauté brute de cette ville enivrante.

Réservation des campings et des permis

Pour tous les parcs nationaux, il est fort recommandé de réserver vos terrains de camping plusieurs mois à l'avance. Vous pouvez consulter le site officiel des parcs nationaux pour mieux comprendre les systèmes de réservation et découvrir les différents permis dont vous aurez besoin.

Le droit d'entrée dans chaque parc est de 35 $US par personne. Si vous en visitez plus de deux pendant votre séjour, il est donc avantageux d'acheter un permis annuel donnant accès à tous les parcs nationaux pour 80 $US.

Les voyageurs qui souhaitent faire des randonnées de plusieurs jours devront acquérir un permis supplémentaire auprès des gardes forestiers du Wilderness Center. Les permis servent à limiter le nombre de randonneurs sur les sentiers et accordent le droit de camper hors des sentiers battus. Si vous n'avez pas la chance de prévoir votre voyage des mois à l'avance, soyez sans crainte. Tous les parcs réservent une portion importante des terrains de camping et des permis de randonnée dans l'arrière-pays pour ceux qui vivent au jour le jour. Mais dans ce cas, ce sera premier arrivé, premier servi. Il faut en tenir compte dans les parcs les plus fréquentés.

Camping gratuit, ou presque

Si le confort n'est pas trop important pour vous, ou que tous les campings dans les parcs sont pleins, le Service des forêts des États-Unis offre des terrains de camping gratuits ou à prix très modeste aux abords des parcs de Yosemite (Inyo National Forest) et du Grand Canyon (Kaibab National Forest). Les sites sont rustiques, sans douche et souvent sans toilettes, mais vous aurez une place, et ce généralement dans des endroits très tranquilles.

Vols à bon prix

Il est assez facile d'acheter un billet pour un vol direct entre Montréal et Las Vegas, souvent à prix plus que raisonnable. Nous avons payé 240 $ pour le vol (+ 25 $ pour les bagages). Pour le retour depuis San Francisco - ce qui vous évite de refaire la route en chemin inverse, en plus de profiter de cette ville fort intéressante - , nous avons trouvé un vol à 208 $ (+ 25 $ pour les bagages), mais avec une longue et pénible escale à New York.

La règle d'or

Pour bien profiter des parcs nationaux, peu importe votre itinéraire, nous vous suggérons de prendre l'habitude de vous lever très tôt le matin afin de pouvoir admirer les panoramas splendides avant l'arrivée des foules. Cela est aussi nécessaire si vous n'avez pas été en mesure de réserver pour les campings et pour les sentiers de longue randonnée. À Yosemite, certains randonneurs seront déjà en file dès 5 h du matin pour s'assurer d'obtenir un accès à certains sentiers. Cette règle est aussi de mise pour profiter des températures plus clémentes lors des longues journées de marche, notamment au Grand Canyon et dans la Vallée de la Mort, où le mercure atteint souvent 45 °C lorsque le soleil est proche de son zénith.

Incendies

De nombreux incendies font actuellement rage en Californie. Certains d'entre eux ont déjà provoqué la fermeture de parcs, en tout ou en partie, notamment à Yosemite. Le mieux, c'est de se renseigner sur le site web des parcs nationaux.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer