Dès que la neige disparaît de la ville et que le mercure dépasse le point de congélation, les skieurs font face à un dilemme de taille: faire du ski ou se lancer dans le ménage du printemps? Pour attirer les fous des planches, les stations de ski du Québec organisent une foule d'activités sur - et au pied de - la montagne. Leur but: insuffler une ambiance festive sur les pentes pour étirer la saison de ski jusqu'à la toute fin...

Mis à jour le 23 mars 2011
Simon Diotte LA PRESSE

Au printemps, c'est sans contredit Tremblant qui fait le plus d'efforts pour séduire les skieurs. La station des Laurentides a même lancé cette année un nouveau festival, le Sïkwâm (mot algonquin qui signifie printemps), qui se tient tous les week-ends jusqu'au 10 avril. L'ancien festival printanier TELUS Spin, axé sur la planche à neige, est donc mis au rancart. «Nous avons entrepris un virage à 180 degrés pour viser une clientèle plus familiale», explique Catherine Lacasse, responsable des communications à Tremblant.

L'après-ski est plus animé que jamais, avec des démonstrations culinaires en plein air organisées par les restaurateurs du village (par exemple, un atelier de préparation des viandes, un autre portant sur la bière et les saucisses du terroir, etc.), des compétitions en tout genre sur la montagne, de la tire sur neige, des mascottes et, surtout, une multitude de concerts sur la place Saint-Bernard, mettant en vedette entre autres Brigitte Boisjoli, Jérôme Charlebois et Misteur Vallaire.

À ne pas manquer, le 9 avril, on fait un retour dans le temps avec les Jeux d'hiver 1976 Red Bull, des compétitions à saveur rétro qui remettent à l'honneur les pantalons moulants en spandex, les tenues vestimentaires dépassées et les grosses moustaches. En ce qui concerne les conditions de glisse, on prévoit le meilleur, car exceptionnellement en 2011, la station a fabriqué de la neige artificielle jusqu'au 20 janvier, trois semaines plus tard qu'à l'accoutumée.

Ailleurs dans les Laurentides, Mont-Saint-Sauveur tient son plus important événement de l'année les 1er et 2 avril, le Ride Shakedown, une compétition internationale de planche qui en est à son 10e anniversaire. Une quarantaine d'athlètes professionnels, en compagnie d'amateurs, éblouiront les visiteurs avec leurs prouesses électrisantes. «L'an dernier, plus de 25 000 spectateurs ont assisté aux diverses compétitions», affirme Patricia Bergeron, responsable des communications de la station.

Dans les Cantons-de-l'Est, la station de ski Sutton est aux anges. En date du 7 mars, la montagne n'avait jamais reçu autant de neige depuis 10 ans, avec 600 cm au sommet. «Si la tendance se maintient, on va battre un record. C'est de bon augure pour le printemps», affirme Nadya Baron, responsable du marketing.

Fidèle à son habitude, Sutton n'annonce pas de date de fermeture. Tant qu'il y aura de la neige et des skieurs, on continue. «Les gens ne doivent pas se fier à l'épaisseur de neige sur leur balcon. Quand il n'y en aura plus en ville, il en restera encore en masse en montagne», tient-elle à souligner. Côté festivités, on sort les barbecues, on fait de l'aquaski, activité où de braves skieurs tentent de traverser un bassin d'eau, et on clôture la saison avec le Défi Réal (date à préciser), où le dernier télésiège restera en fonction tant qu'il y aura au moins deux skieurs à toutes les deux chaises. La station rivale des Cantons-de-l'Est, Bromont, organise aussi de l'aquaski samedi prochain et, les 2 et 3 avril, la station se métamorphose en grande cabane à sucre.

Photo: fournie par le Mont-Sainte-Anne

Un couple de skieurs profite des premiers rayons de soleil.

Cocos sur la montagne

Si le temps le permet, les stations Mont-Sainte-Anne et le Massif de Charlevoix poursuivront leurs activités jusqu'au week-end de Pâques, donc du 22 au 25 avril. À la station de Beaupré, une série d'activités dynamise la fin de la saison, avec des spectacles au pied de la montagne, une zone spa, un minigolf, un barbecue au sommet et une cabane à sucre. Le week-end de Pâques, les enfants se régaleront de chocolat et s'amuseront à la miniferme.

Au Massif, on clôture la saison avec plusieurs week-ends festifs, jusqu'au 24 avril. Le 2 avril, la station va vibrer au rythme du reggae et, du 22 au 24 avril, les skieurs sont invités à revêtir leurs combinaisons fluo pour rendre hommage aux années 80. Arborez votre coupe Longueuil!

Alexis Boyer-Lafontaine, porte-parole de l'Association des stations de ski du Québec, fait remarquer aux amateurs de glisse que mars et avril sont souvent les meilleurs mois pour profiter d'offres avantageuses pour l'achat d'un abonnement annuel. «Certaines stations permettent même de skier dès maintenant avec votre passe 2011-2012», dit-il.

Une raison de plus pour attraper la fièvre du printemps.

Photo: fournie par Sutton

Fidèle à son habitude, Sutton n'annonce pas de date de fermeture. Tant qu'il y aura de la neige et des skieurs, la station restera ouverte.