De nombreux espaces blancs de Montréal proposent cet hiver des activités organisées le jour et le soir. Visiter ces grands parcs est une bonne façon de se ressourcer en nature en famille, sans avoir à quitter la ville.

Martine Bouliane LA PRESSE

En plus des sentiers entretenus pour le ski de fond et la raquette, notamment, les parcs-nature et certains grands parcs possèdent une programmation d'activités de découverte de la faune et de la flore des lieux, de leur histoire, ou permettent tout simplement de voir ces endroits d'un autre oeil, le soir.

 

L'accroissement au cours des dernières années de ces activités de soirée vient justement de la grande popularité des «Promenades sous les étoiles», en ski ou en raquette. «Dans certains parcs, on agrémente l'après-ski avec des thématiques sur la nature ou encore de la musique ou des contes», note Patricia Guilbard, de la Ville de Montréal.

Le parc du Mont-Royal offre de la raquette à la lueur de la ville, une activité fort amusante offerte les samedis soirs jusqu'à la mi-mars.

D'autres parcs proposent plutôt de marcher ou de faire du ski de fond à la lueur des flambeaux. Le parc-nature du Cap-Saint-Jacques offre cette activité les mercredis et samedis; les parcs-nature du Bois-de-Liesse et de l'Île-de-la-Visitation le font les samedis seulement. Au parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, l'activité se déroule les vendredis. Au parc-nature du Bois-de-l'Île-Bizard, c'est le jeudi en soirée. «En offrant aussi l'activité la semaine, les gens qui ne sont pas nécessairement disponibles les week-ends peuvent en profiter», souligne Mme Guilbard.

Une boisson chaude est servie après la promenade et il est possible de louer l'équipement sur place. Il faut un minimum de 12 personnes pour qu'elle ait lieu. Dans certains parcs, tel celui de la Pointe-aux-Prairies, ce nombre est toujours facilement atteint.

Dans le cas des activités diurnes, des guides naturalistes font découvrir les végétaux et la faune des parcs au cours de randonnées. Parmi celles-ci, on retrouve la tournée des mangeoires d'oiseaux du parc du Mont-Royal, tous les samedis après-midi jusqu'au 13 mars.

À la Promenade Bellerive, en bordure du fleuve, la Société d'animation organise les «Dimanches animés», sur le thème de l'histoire principalement, jusqu'à la fin mars.

La plupart des parcs offrent, à quelques occasions durant l'hiver, des activités d'interprétation. Au parc-nature du Bois-de-Liesse, on peut prendre part à un rallye avec un guide les dimanches jusqu'au 24 janvier. Trois départs sont offerts chaque jour. Du côté du parc des Rapides, il sera question de nature et de patrimoine les 21 février et 21 mars.

La nouvelle brochure, qui répertorie toute la gamme d'activités hivernales à faire dans les parcs, présente un nouveau logo. Un ourson cible ce qui saura assurément plaire aux petits. «L'été, c'est davantage un réflexe d'amener les enfants jouer au parc. L'ourson est une façon de rappeler qu'il y a aussi toutes sortes de choses à y faire l'hiver», dit Mme Guilbard.

À l'exception d'un seul, tous ces parcs sont accessibles par les transports en commun. Une belle façon de rester en ville tout en ayant l'impression d'en sortir.

Pour en savoir plus:

www.ville.montreal.qc.ca/grandsparcs