Les croisiéristes qui s'embarquent en mer le savent bien : une cabine avec un balcon coûte plus cher qu'une cabine qui n'offre pas de vue.

Marie-Eve Morasse LA PRESSE

L'entreprise Royal Caribbean entend régler une partie du problème en installant des «balcons virtuels» dans près de 80 chambres de son paquebot Navigator of the Seas.

Il s'agit en fait d'écrans haute définition de 80 pouces qui vont du plancher au plafond et diffusent des images prises en temps réel depuis le bateau, de même que du son ambiant.

Pour plus de réalisme, une balustrade virtuelle est ajoutée au décor !

Plutôt que de fermer les rideaux, ceux qui auront un balcon virtuel pourront tout simplement fermer l'écran s'ils ne veulent plus de la «vue»...