La liste:-1:liste; la boite:1322676:box; tpl:html.tpl:file
Source ID:; App Source:

À faire absolument à Venise

Fin d'après-midi au célèbre café Florian, sur la... (Photo: Marie-Christine Blais, La Presse)

Agrandir

Fin d'après-midi au célèbre café Florian, sur la Piazza San Marco.

Photo: Marie-Christine Blais, La Presse

Marie-Christine Blais
La Presse

Des suggestions d'activités à ne pas manquer.

UN CAFÉ SUR LA PIAZZA SAN MARCO

En version coûteuse

Sur la Piazza San Marco, prendre un café au café Florian, qui existe depuis 1720 - on dit même que c'est le tout premier café au monde! La tasse y revient cher: 15 euros (dont six pour les musiciens de talent qui jouent pendant des heures), mais le décor est splendide. Son éternel rival, le Gran Caffè Quadri, juste en face, propose lui aussi musique et café pas donné, avec un répertoire moins classique...

En version économique

Des chaises et tables sont installées par la municipalité le soir, tout à gauche du Florian, et on peut s'y asseoir discrètement et gratuitement... pour y boire un café acheté un ou deux euros, dans un verre de carton! On y entend très bien les musiciens...

UNE VISITE DANS UN MUSÉE

En version coûteuse

Il y a de nombreux musées à visiter à Venise, mais j'ai un faible pour le palais des Doges, le Palazzo Ducale, avec son faste et ses tableaux de grands peintres. Optez pour la visite guidée «Itinéraires secrets» (16 euros). On y visite l'«autre Palais», celui des juges et des prisonniers politiques - notamment Casanova, dont on voit les deux cachots. On monte même jusqu'au grenier, où Casanova avait le droit de se promener une heure par jour (il mesurait 1,97 m, et ne pouvait donc se tenir debout dans sa cellule, ce qui lui donnait aussi le droit à... une chaise!). Ensuite, on peut à sa guise se promener dans le Palais et s'arrêter, subjugué, devant le diptyque Scènes de l'enfer de Jérôme Bosch, peint entre 1500 et 1504, hallucinant d'actualité... Ou les fameuses «bouches de vérité», ces boîtes à lettres anonymes qui incitaient les Vénitiens à la délation...

En version économique

Un musée magnifique, où des centaines de maquettes de bateaux et des milliers de fabuleux coquillages voisinent sans oublier des sphères célestes ou des torpilles, ouvert à 8h45 (mais fermé à 13h), conçu pour plaire à toute la famille et dont le billet coûte exactement 1,55 euro! Que demander de plus? Que les recettes soient versées aux orphelins des marins, et c'est exactement ce que fait le Museo Storico Navale de Venise (sur Riva San Biasio, dans Castello). En prime, à l'angle du Museo, sur Fondamenta dell'Arsenale, se trouve une petite place où on peut se reposer à l'ombre et boire à la citerne (l'eau est potable dans toutes les citernes de Venise). Une découverte pure et simple!

LE GRAND CANAL

En version coûteuse

Une balade d'une heure en gondole coûte entre 80 et 100 euros (on négocie AVANT d'embarquer). Mais c'est vrai qu'on y a une vue unique sur la ville, à hauteur d'eau. Chaque gondolier appartient à un quartier (sestiere) et s'y promène exclusivement; les prix sont donc plus élevés et moins négociables dans un quartier touristique (San Marco) que dans un autre qui l'est moins (Castello), pourtant tout aussi beau.

En version économique

Serpenter le Grand Canal à bord du vaporetto no 1... dans les deux sens. Et être patient: on finit presque toujours par pouvoir s'asseoir à l'avant, pour mieux admirer les palazzi et les ca'. Plus économique encore, on peut prendre un traghetto, long bateau plat qui traverse la lagune en certains endroits, pendant la journée seulement. Le coût? 0,50 euro (ayez la monnaie exacte). La particularité? On se tient debout dans un traghetto. Pas cher pour avoir l'air d'un local...

Dans les jardins de la Biennale, à Venise.... (Photo: Marie-Christine Blais, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Dans les jardins de la Biennale, à Venise.

Photo: Marie-Christine Blais, La Presse

UNE VISITE À LA BIENNALE

Les jardins publics de Venise, appelés aussi jardins de l'Arsenal, sont ouverts à tous. C'est là que se déroule la Biennale d'art contemporain, dont la 53e présentation se poursuit jusqu'au 22 novembre, et que je ne saurais trop vous recommander, que vous vous intéressiez ou non à l'art: on passe d'un pavillon permanent à un autre, on rit, on s'étonne, on compare, on aime ou on déteste, on trouve que le pavillon du Canada ressemble à un bureau de Postes Canada, bref, c'est à voir! Une année sur deux est consacrée à l'art visuel (c'est le cas cette année), l'autre l'est à l'architecture. Site: www.labiennale.org.

Vous êtes amateur d'art contemporain? Il y a aussi le Palazzo Grassi qui vient tout juste d'être converti en musée d'art contemporain privé (www.palazzograssi.it)! Et le musée Peggy Guggenheim Collections, consacré à l'art moderne, est toujours aussi fascinant.

MES BONNES ADRESSES

Ces restaurants ne sont pas bon marché, mais on y mange vraiment bien.

> La Trattoria do Forni

Calle Specchieri, dans San Marco

Poissons frais et spécialités vénitiennes au menu: essayez l'araignée de mer en entrée.

> Ristorante Ribot (ou Ribò en vénitien!)

Fondamenta Minotto/Rio del Gaffaro, dans Santa Croce

Un restaurant avec un vrai de vrai chef, Michele Mastro, un jardin couvert magnifique et les plats de pâtes sont à se damner...

> Al Paradiso Ristorante

Calle del Paradiso dans San Polo

Découvert par hasard, un restaurant pur bonheur, pour l'accueil, les plats, le patron souriant. Goûtez absolument les scampini crudi (des crevettes crues, dé-li-cieu-ses!).

> La Trattoria Alla Palazzina

Rio terra San Leonardo, au pied du pont Alle Guglie, dans Cannaregio

En plein quartier touristique, un havre de paix, avec jardin-terrasse à l'arrière et vue sur le canal de Cannaregio. Menus dégustation à 28 ou 30 euros, délicieux, pas trop chers... et bien suffisants pour nos appétits québécois!

> Alaska

Sur la Lista dei Bari (angle Caletta Pisani), dans San Croce

Une gelateria (boutique de crème glacée) où je vous jure que le gelato est artisanal... et franchement extraordinaire.

> Campo Santa Margherita

Dans le quartier du Dorsoduro

Un endroit pour boire un ombra (un tout petit verre de vin blanc, rouge, rosé): un ombra coûte à peine 1,50 euro (environ 2$) et, entre 17h et 20h, on vous le sert avec des croustilles. Et pourquoi se contenter d'un verre? On peut passer tout l'après-midi et toute la soirée sur ce campo, où la pizza est bonne, le gelato délicieux et l'atmosphère, agréable comme ce n'est pas permis. Les Vénitiens y sont d'ailleurs plus nombreux que les touristes!




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Venise pour tous

    Dossiers

    Venise pour tous

    Venise est-elle un mystère ou un miracle? Chose certaine, la lumière y est plus belle qu'ailleurs, et on y entend exactement ce qu'on y entendait au... »

  • Venise: les bonnes adresses de nos lecteurs

    Italie et Grèce

    Venise: les bonnes adresses de nos lecteurs

    À la suite d'un appel à tous lancé à nos lecteurs, plusieurs nous ont fait parvenir leurs bonnes adresses à Venise. Voici leurs suggestions. »

la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer