Source ID:; App Source:

Envoûtant mont Rigaud

En saison estivale, le sanctuaire Notre-Dame-de-Lourdes accueille 40... (Photo: fournie par la municipalité de Rigaud)

Agrandir

En saison estivale, le sanctuaire Notre-Dame-de-Lourdes accueille 40 000 pèlerins.

Photo: fournie par la municipalité de Rigaud

Simon Diotte
La Presse

(Rigaud) Parcours d'hébertisme aérien, vélo de montagne, randonnée en nature, cabane à sucre et manifestation divine (!) font du mont Rigaud un rendez-vous automnal des plus intéressants. Suivez le guide.

Prenez des millions de cailloux. Empilez-les et vous obtiendrez le mont Rigaud, une colline haute de 220m constituée littéralement de tonnes et de tonnes de pierres rondes. Tellement, en fait, qu'il existe une légende pour expliquer cette abondance de cocos. Sur le lieu dit du champ des Guérets, Dieu aurait puni un agriculteur mécréant en transformant son champ de patates... en champ de pierres. On peut voir la trace de cette punition divine à un jet de pierre (c'est le cas de le dire) du sanctuaire Notre-Dame-de-Lourdes...

À Rigaud, lieu de mystère, il faut toujours prendre garde à ce que l'on dit ou ce que l'on fait! Le Tout-Puissant fait sentir sa présence, un peu partout, à commencer par le sommet de la montagne, où se trouve une croix à son honneur. À l'automne, tous les randonneurs adeptes de couleurs s'y donnent rendez-vous, afin de profiter du panorama en altitude sur la rivière des Outaouais, le barrage de Carillon et les collines d'Oka.

Il existe deux façons d'accéder à la croix. À partir du chalet du Mont-Rigaud (la station de ski), l'ascension ne prend qu'une demi-heure. Si la plupart des randonneurs empruntent la piste sous le télésiège (qui sera d'ailleurs en fonction les 8 et 9 octobre), Luc Élie, président-directeur général du Mont-Rigaud, suggère aux gens de faire plutôt l'ascension par la piste La Falaise. «Les randonneurs marchent ainsi en bordure de la forêt, ce qui les protège du soleil», dit M. Élie.

Au sommet de la station de ski, aucun panneau ne nous guide vers la croix. C'est qu'officiellement, le sentier traverse un terrain privé, d'où l'absence d'indication. Mais nul danger de s'écarter du droit chemin. Un seul sentier battu nous y mène. Le deuxième parcours pour accéder à la croix, c'est à partir du sanctuaire, un chemin légèrement plus long.

Destination quatre saisons

De retour au pied de la montagne, on peut profiter des installations de la station de ski, qui se transforme, depuis cinq ans, en une destination quatre saisons axée sur la famille. Les randonneurs y trouvent maintenant un parc d'hébertisme aérien Acrobranche, comprenant une centaine de jeux (snowboard aérien, pont branlant, pitounes mouvantes, etc.), un mur d'escalade et un trampoline bungy. Avec ses 23 tyroliennes, il s'agit du plus grand parc du genre au Québec, clament les propriétaires. «On peut atteindre des vitesses de 30 à 40 km/h là-dedans!», dit M. Élie.

Ouvert jusqu'à la fin octobre, Acrobranche propose de multiples parcours, pour les bambins (5 ans et moins), les familles (enfants de 6 à 9 ans et leurs parents) et les grands (10 ans et plus). Avis aux gens souffrant de vertige: les jeux extrêmes vous suspendent jusqu'à 50 pieds de hauteur. «Il y en a pour plus de trois heures d'activités dans les parcours pour grands», soutient M. Élie.

La station a procédé à l'ouverture, à l'été, d'un réseau pour vélos de montagne, comprenant 10km de pistes de style cross-country. «Plusieurs sentiers s'adressent spécifiquement aux jeunes, comme la piste La familiale, que j'arpente régulièrement avec mon fils de 5 ans», dit M. Élie. Les pistes circulent dans une magnifique forêt et se rendent jusqu'au sommet de la montagne. Toutefois, pour sa première année dans le VTT, la station ne fait pas la location de vélos. «Ça sera dans la phase II du projet», promet M. Élie. Il faut donc apporter les siens, ainsi que l'équipement de protection.

Nuitée dans une cabane

Une petite fringale? Faites une entorse à la tradition en vous gavant, en octobre, de crêpes, de jambon et d'oreilles-de-crisse à la Sucrerie de la montagne, l'une des cabanes à sucre les plus fréquentées du Québec. À l'année, deux options s'offrent aux visiteurs: le menu traditionnel complet ou à la carte. Sans la foule, quel bonheur de déguster, paisiblement, l'une des nombreuses bières à l'érable offertes au bar.

Victime d'une surdose de sirop? Pourquoi ne pas passer la nuit à la cabane à sucre. Cette érablière propose l'hébergement dans quatre maisonnettes rustiques au charme suranné, pouvant accueillir de deux à six personnes. «Ce sont des maisons ancestrales que nous avons démontées et reconstruites sur place», affirme Stéfan Faucher, de la Sucrerie de la montagne. Ensuite, pour faire passer le trop-plein de sirop, on marche dans les 25km de sentiers de l'Escapade, un réseau parcourant le mont Rigaud, accessible à partir de la sucrerie.

Même si vous n'êtes pas croyant, une visite au sanctuaire Notre-Dame-de-Lourdes s'impose. Depuis 1874, soit depuis qu'un frère, Ludger Pauzé, a installé une petite statue de la Vierge dans une niche rocheuse sur la montagne, l'endroit est devenu un important lieu de pèlerinage. En saison estivale, on y accueille toujours 40000 pèlerins, dont beaucoup proviennent des communautés ethniques.

En plus d'y trouver une aire de pique-nique accueillante à l'abri des intempéries, le sanctuaire vous invite dans sa «cathédrale de verdure». C'est un lieu de cérémonie situé littéralement en plein air. Les fidèles s'installent sous les arbres pour écouter les célébrations eucharistiques. Assez surprenant. Profitez de votre passage pour explorer le site. Monuments, sculptures et superbes points de vue vous attendent. C'est un lieu de silence, de rendez-vous avec soi.

Les couleurs à Rigaud

Marché du terroir, animation pour enfants, spectacles en plein air et interprétation de la nature, le mont Rigaud s'anime les 8 et 9 octobre avec la tenue du 14e Festival des couleurs. Trois pôles d'activités, qui seront reliés entre eux par un service de navette gratuit, invitent les festivaliers à bénéficier du plein air automnal.

Dans le centre-ville de Rigaud, le Village des couleurs, qui installe ses pénates au parc Chartier-De Lotbinière, accueille un grand chapiteau où se tiendront plusieurs spectacles. Pour le bonheur des enfants, Arthur L'Aventurier et le groupe les Petites tounes livreront des performances. On y trouvera aussi une Promenade des métiers d'art, qui réunira une cinquantaine d'artistes, et un marché des saveurs axé sur les producteurs de la région.

Camions de pompiers, démonstration de canicross (course à pied avec le meilleur ami de l'homme), trampoline, jeux gonflables, tours d'hélicoptère et transport en télésiège au sommet du mont Rigaud attendent les festivaliers au pôle Vaudreuil-Soulages en couleurs, établi au pied de la station de ski.

Le troisième pôle d'activité est le sanctuaire Notre-Dame-de-Lourdes, avec ses messes en plein air et sa visite du champ des Guérets. Des randonnées avec interprétation de la nature se tiendront aussi dans les 25km de sentiers de l'Escapade, qui sillonnent la montagne de Rigaud.

Pour connaître toute la programmation, consultez le site: www.festivaldescouleurs.com




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer