Pour le moment, la découverte de la Basse-Côte-Nord se fait pour la plupart des gens au cours des escales du navire ravitailleur qui dessert la région. On prend ainsi le pouls de cet endroit unique, mais les plus curieux pourraient rester sur leur faim. Survol des villages visités.

Pierre-Marc Durivage LA PRESSE

KEGASKA 155 habitants

La jolie petite église anglicane St. Philip est tout près du quai et sa porte est ouverte en tout temps. À travers la grande fenêtre, derrière l'autel, on peut voir les colorés bateaux de pêche qui naviguent dans le port. Unique. En repartant vers Natashquan, on aperçoit les restes de l'épave du Brion, un cargo qui s'est échoué près du village en 1976. Un sentier y mène.

LA ROMAINE-UNAMEN SHIPU 1050 habitants

L'un des rares villages que l'on peut vraiment visiter pendant l'escale du Bella-Desgagnés. On peut notamment prendre le temps d'y visiter l'église Marie Reine-des-Indiens, qui abrite un autel inusité fait en peau de caribou, un bel exemple du mariage des traditions innue et catholique.

HARRINGTON HARBOUR 300 habitants

C'est ici qu'a été tourné le film La grande séduction. Ici, pas de rues, que des trottoirs de bois. Le petit hameau, plus grand que dans notre souvenir cinématographique, mérite amplement sa place parmi les 30 plus beaux villages du Québec. On peut notamment y visiter le Centre d'interprétation de la maison Rowsell, qui présente le patrimoine culturel et naturel de la petite municipalité anglophone.

TÊTE-À-LA-BALEINE 250 habitants

Les habitants de ce petit village francophone ont toujours l'habitude de passer la belle saison au large, loin des mouches noires, principalement dans l'île de la Providence. Une courte excursion en hors-bord permet de découvrir la ravissante chapelle Sainte-Anne, la plus ancienne de la Basse-Côte-Nord (1895). On peut même y séjourner, car le presbytère a été transformé en accueillant gîte du passant.

LA TABATIÈRE 500 habitants

À quelques minutes à pied du quai, on peut gravir le court sentier Priest's Hill pour avoir un joli coup d'oeil des environs. L'escale du Bella-Desgagnés est malheureusement trop courte pour qu'on puisse se permettre de découvrir le pittoresque village de pêcheurs de Mutton Bay, à 9 km de là.

SAINT-AUGUSTIN/PAKUASHIPI 1150 habitants

Le village anglophone et la communauté innue voisine sont nichés de part et d'autre de la rivière Saint-Augustin, cachés derrière les innombrables îles des Rigolets. Ils sont trop loin du quai pour qu'on s'y rende pendant l'escale du Bella-Desgagnés, mais on peut avoir un panorama des deux villages en parcourant le sentier de Pointe-à-la-Truite, dont le départ est à proximité du quai.

BLANC-SABLON 1280 habitants

C'est le centre administratif de la Basse-Côte-Nord. D'ici, on peut reprendre la route et se rendre au Labrador, à Terre-Neuve ou dans les quelques villages que l'on trouve à l'ouest sur un court, mais époustouflant tronçon de la route 138. Pour les croisiéristes en escale, il est possible de faire un tour guidé en autobus permettant notamment de découvrir les chutes de Brador et la promenade de Notre-Dame-de-Lourdes.