Pour bien des gens, la sculpture de sable se résume aux petits châteaux que l'on construit en bordure des plages. Mais un tout nouveau circuit dans la MRC de Memphrémagog permet de constater que de véritables oeuvres d'art peuvent être créées simplement à partir de sable et d'eau.

Jean-François Gagnon LA TRIBUNE

Plus tôt cette saison, quatre sculptures de sable sont apparues dans la portion ouest de la MRC de Memphrémagog, plus précisément à Potton, Bolton-Est, Stukely-Sud et Austin.

Les quatre oeuvres ont été produites par le sculpteur Stéphane Robert, un résidant d'Austin dont la renommée dépasse largement les frontières de l'Estrie.

À Austin, l'oeuvre de l'artiste rappelle la première assemblée du conseil municipal local, tenue il y a 75 ans. Celle de Potton met en vedette le caractère rural du secteur.

«C'est la première année du circuit, et les municipalités ont choisi ce qu'elles voulaient que je sculpte, note Stéphane Robert. Éventuellement, si le circuit revient dans le futur, ce serait intéressant de choisir un thème et de créer des oeuvres reliées à la thématique retenue.»

Dans chacune des municipalités, le sculpteur avait à sa disposition une quantité de sable variant de 12 à 20 tonnes, l'équivalent d'une benne de camion pleine. Le travail de réalisation s'est échelonné sur une période de plus ou moins un mois.

L'artiste affirme que ses sculptures, malgré leur caractère éphémère, sont relativement solides. Il croit qu'elles résisteront sans trop de peine jusqu'au milieu de l'automne, sinon davantage. Sa première oeuvre conçue l'an dernier à Austin était encore debout en décembre!

«En Europe, des communautés invitent des sculpteurs pour qu'ils fassent d'immenses sculptures de sable, qui deviennent ensuite des attractions touristiques le temps d'une saison. Je trouve que c'est une belle façon d'attirer les touristes. J'avais le goût que quelque chose de semblable démarre chez nous», conclut M. Robert.