Recherche Voyage
Source ID:548396; App Source:cedromItem

Se remettre au goût du jour

Selon un sondage mené pour le compte de... (Photo Armand Trottier, archives La Presse)

Agrandir

Selon un sondage mené pour le compte de la SATQ-FEQ, 67% des Québécois voyagent dans la Belle Province.

Photo Armand Trottier, archives La Presse

Remettre le rocher Percé, le Vieux-Québec ou encore le port de Montréal, des attractions fort populaires, au goût du jour. Voilà ce que doit faire l'industrie touristique pour inciter les gens d'ici à profiter de leurs vacances estivales au Québec plutôt de s'exiler dans un tout-inclus à Cuba ou encore d'aller déambuler dans les rues de New York.

«Il faut se renouveler et mettre en valeur nos produits forts», a soutenu en entrevue Pierre-Paul Leduc, directeur général de la Société des attractions touristiques du Québec et de Festivals et événements Québec (SATQ-FEQ), au cours d'un entretien téléphonique avec La Presse.

S'il se réjouit des résultats d'un récent sondage sur les habitudes de voyage des Québécois mené pour le compte de son organisation et qui révèle que 67% des gens d'ici voyagent dans la Belle Province, M. Leduc se dit néanmoins conscient que la compétition est féroce et qu'il faut séduire davantage de vacanciers québécois.

Comment les courtiser? Il cite notamment en exemple le Massif de Charlevoix avec son tout nouvel hôtel, La Ferme (ouvert en 2012), et ses forfaits proposant notamment un trajet en train. Ou encore l'emblématique Château Frontenac, qui vient tout juste de mettre un point final à des rénovations majeures de plus de 70 millions de dollars. Car même les grands classiques ont besoin de se renouveler.

«L'industrie touristique doit susciter le désir, mentionne M. Leduc. On est une business de plaisir.» Et pour le moment, les Québécois qui franchissent les frontières pour leurs vacances dépensent davantage ailleurs que les touristes étrangers qui viennent ici.

Le Château Frontenac, à Québec, vient de mettre... (Photo Pascal Ratthe, Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Le Château Frontenac, à Québec, vient de mettre un point final à des rénovations de plus de 70 millions de dollars.

Photo Pascal Ratthe, Le Soleil

Faire dépenser davantage

En plus d'essayer de convaincre un plus grand nombre de gens à opter pour la Baie-des-Chaleurs plutôt que pour les plages d'Ogunquit, l'industrie doit faire en sorte que les vacanciers, d'ici et d'ailleurs, soient prêts à dépenser davantage pour leurs vacances.

Selon les chiffres fournis par la SATQ-FEQ, les Québécois dépensent en moyenne dans la province 1217$ par segment de vacances (4 nuitées ou plus). L'activité préférée des gens sondés? Le magasinage (43%), suivi des randonnées pédestres (38%) et de la visite d'une ville (32%). Autre preuve que, pour inciter les gens à profiter des attractions offertes, les différentes régions devront faire preuve de créativité si elles souhaitent que les visiteurs délaissent un peu les boutiques.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer