Plus besoin de prendre l'avion pour faire du «catski» dans l'Ouest canadien. Deux compagnies gaspésiennes offrent maintenant du ski hors piste dans les Chic-Chocs avec transport en chenillette. Pour les maniaques de belle poudreuse, dont le rêve est de tracer leur propre piste dans la neige immaculée, c'est une occasion en or de goûter à cette sensation, à seulement huit heures de route de Montréal.

Simon Diotte, collaboration spéciale LA PRESSE

Depuis quelques années, la poudreuse gaspésienne attire de plus en plus de skieurs du Québec, mais aussi du Canada et des États-Unis. «Les gens commencent à découvrir qu'il existe des montagnes d'envergure dans l'est du continent», se réjouit Stéphane Gagnon, fondateur de Ski Chic-Chocs, jeune entreprise spécialisée en tourisme hivernal.

 

Bien sûr, les Chic-Chocs, dont les plus hauts sommets dépassent à peine les 1000 mètres, n'offrent pas de dénivelés comparables aux Rocheuses, mais leurs versants assez pentus et la bordée de neige qu'on y reçoit chaque année assurent les amateurs de glisse d'une expérience incroyable. «La qualité du ski se compare à la Colombie-Britannique», soutient M. Gagnon.

Popularité du ski hors piste

Depuis l'ouverture, à la fin des années 90, du Centre d'avalanche de la Haute-Gaspésie, le ski hors piste se développe à la vitesse grand V dans la péninsule. Cet organisme a permis d'éduquer les gens à la bonne pratique de ce sport et, peu à peu, les télémarkeurs ont commencé à explorer les montagnes gaspésiennes de manière autonome.

Maintenant, on assiste à une structuration de l'offre. Depuis 2006, l'Auberge de montagne des Chic-Chocs, située en plein coeur de la réserve faunique de Matane, a décidé de faire du ski hors piste son produit-vedette. La clientèle de cet écolodge géré par la SEPAQ profite d'un territoire exclusif de 60 km2 enseveli sous sept mètres de neige par année!

Cet hiver, deux autres entreprises d'aventure offriront des excursions hors piste en Gaspésie, proposant deux formules différentes. En collaboration avec le Gîte du Mont-Albert, l'entreprise Ski Chic-Chocs transportera en chenillette les skieurs sur des montagnes difficilement accessibles de la réserve faunique des Chic-Chocs. «Là où les foules sont inexistantes», assure M. Gagnon.

De la neige folle en abondance, sur des parois dénudées ou en sous-bois, comblera les visiteurs. Deux forfaits sont disponibles: excursion guidée en randonnée alpine - les participants grimpent eux-mêmes les pentes en ski avec une peau d'ascension - ou journée de ski avec transport en chenillette, du vrai «catski».

Redécouvrir la Vallée Taconique

Un peu plus à l'est, dans le hameau de Mont-Saint-Pierre, les mordus de poudreuse sont invités à redécouvrir la Vallée Taconique, un centre de ski qui a ouvert ses portes à la fin des années 90 pour fermer presque aussitôt. «La raison de cet échec, c'est que les promoteurs étaient en avance sur leur temps», affirme Giovanni Mancini.

Ce Montréalais, qui réside à Mont-Saint-Pierre depuis deux ans, croit que l'heure de relancer ce centre de ski de 550 m de dénivelé est arrivée. Et cette fois-ci, avec la mode du ski hors piste, il est persuadé qu'il connaîtra du succès. «Les maniaques de poudreuse ne craignent pas de faire 12 heures de voiture pour goûter à ce plaisir», dit M. Mancini.

La formule proposée: les skieurs partent en motoneige de Mont-Saint-Pierre pour parcourir les huit kilomètres qui séparent la montagne de la mer. De là, on les transporte en chenillette au sommet de la Vallée Taconique, où ils descendent les cinq pistes doubles diamants en fendant la neige folle. «Les skieurs peuvent effectuer jusqu'à huit remontées dans une journée, pour un total de 4400 m de descente!» affirme M. Mancini.

Les groupes, au maximum de huit, auront l'exclusivité de la montagne pour la journée. Avis aux débutants: même si les pistes sont déboisées, la Vallée Taconique est réservée aux intermédiaires avancés. «Les pentes sont si abruptes que la piste apparaît à mesure que l'on descend!» prévient M. Mancini.

Dès cet hiver, les skieurs auront la possibilité de séjourner une nuit dans un refuge au sommet de la montagne, avec vue spectaculaire sur les Chic-Chocs. Le matin, ils n'auront qu'à mettre leur ski au pied pour jouer dans un champ de neige vierge. Bon ski!

_____________________________________________________________________________________

Pour en savoir plus:

www.centreavalanche.qc.ca

www.sepaq.com

www.skichicchocs.com

www.valleetaconique.ca