D'importants travaux de réfection et de restauration entrepris depuis trois ans au Musée d'Israël de Jérusalem, le plus grand musée israélien, viennent d'être achevés et ont été présentés mercredi à la presse avant l'ouverture du site lundi au public.

AGENCE FRANCE-PRESSE

S'étendant sur un campus de 80.000 mètres carrés, ce projet de rénovation, qui a coûté 100 millions de dollars (78 millions d'euros), prévoit un accès facilité pour les visiteurs, avec trois nouveaux pavillons d'entrée en verre et plus d'espaces de circulation.

Fondé en 1965 sous l'impulsion du maire de Jérusalem Teddy Kollek, le Musée d'Israël est la principale institution culturelle du pays et accueille 800 000 visiteurs par an.

Les collections, qui réunissent 500 000 objets, comprennent des pièces d'archéologie datant de la préhistoire à l'époque moderne, des vestiges bibliques, des manuscrits rares ainsi que de nombreuses sculptures antiques.

Le musée possède également les vestiges archéologiques les plus nombreux au monde de la Bible et de la Terre sainte, dont les Manuscrits de la mer Morte.

La nouvelle architecture, censée diversifier et agrémenter le parcours de visite, a été conçue en hommage au plan initial du campus, situé dans le quartier de Givat Ram, à proximité de la Knesset (Parlement) et de l'Université hébraïque de Jérusalem.

«Nous avons voulu célébrer et revigorer ce site exceptionnel, tout en préservant l'empreinte originelle de ses fondateurs», a déclaré le directeur du musée James Snyder lors de la cérémonie d'inauguration.

Les travaux ont également permis de réaliser le réagencement de trois ailes de collection du musée et la construction de galeries supplémentaires pour les expositions temporaires.

Le campus rénové ouvrira ses portes au public lundi. Une série d'expositions et de manifestations culturelles (concerts, rencontres entre artistes et écrivains, ateliers pour enfants...) est prévue durant cette semaine inaugurale.