Des failles dans la glace au-dessus du volcan Bardarbunga en Islande indiquent qu'une éruption a pu avoir lieu, ont annoncé les autorités islandaises jeudi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Lors d'un vol d'inspection mercredi soir, les scientifiques ont aperçu une ligne de 4 à 6 km avec des trous de 10 à 15 m de profondeur et d'un kilomètre de largeur dans le glacier Vatnajökull.

Ces failles «se sont formées du fait de la fonte des glaces, éventuellement due à une éruption, dont la date est incertaine», a indiqué l'institut météorologique islandais, chargé de la surveillance de l'activité volcanique.

L'activité sismique se poursuivait jeudi, avec un séisme de magnitude 5,0 enregistré à 8h14 (4h14, heure de Montréal). Le plus puissant depuis que le volcan est entré en activité le 16 août reste celui de magnitude 5,7 enregistré mardi.

Le Bardarbunga, immense volcan situé sous le plus grand glacier du pays, qui s'élève à quelque 2000 m, est considéré comme assez dangereux pour menacer, s'il entre en éruption, le trafic aérien dans le nord de l'Europe et l'Atlantique-Nord, comme l'Eyjafjallajökull en 2010.

L'évolution ultérieure du volcan reste impossible à prédire, son activité pouvant durer de longues semaines, s'arrêter ou déboucher sur une éruption, petite ou grande.