Recherche Voyage
Source ID:; App Source:

Le Mont-Saint-Michel, source de profits juteux et convoités

Le Mont-Saint-Michel... (Photo: AFP)

Agrandir

Le Mont-Saint-Michel

Photo: AFP

Agence France-Presse

Avec son abbaye en son sommet et sa cinquantaine de commerces à sa base, le Mont-Saint-Michel est une source de profits juteux et convoités.

L'édifice religieux, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, attire à lui seul, 1,3 des trois millions de touristes qui viennent chaque année au mont. 250 000 Japonais le visitent tous les ans. Avec 10 millions d'euros de chiffre d'affaires, l'abbaye, dont la visite est payante, fait partie des deux sites les plus rentables des Monuments nationaux qui en gèrent 100.

Selon une étude du Réseau des grands sites de France, publiée en 2008, ces trois millions de touristes dépensent 80 millions d'euros pendant leur séjour d'une durée moyenne de 1,8 nuitée.

Sur le rocher où ne résident à l'année que 25 personnes, dont 14 moines, on compte des dizaines de commerces. En 2008, le Mont affichait 99 inscrits sur les listes électorales, dont 54 commerçants résidant hors du rocher.

Le Mont compte 128 chambres d'hôtel et 1 630 places de restaurants, auxquels on peut ajouter les 385 chambres d'hôtel, 80 places de camping et 60 de caravanes et 2 200 couverts de la Caserne, lieu-dit situé sur le continent, au bout de la digue qui mène au rocher.

Eric Vannier (DVD), maire de 1983 à 2001 et réélu en 2008, défenseur du projet de désensablement, y compris dans sa forme actuelle, possède une vingtaine d'établissements (groupe Mère Poulard) sur le mont et deux à la Caserne.

Plusieurs commerces du mont appartiennent également à l'UMP Patrick Gaulois, maire de 2001 à 2008, et membre de l'association pour un libre choix d'accès au mont, opposé au projet d'accès au rocher délégué à Veolia.

Le principal concurrent de la Mère Poulard, est à la Caserne. C'est la société Sodetour, qui y possède onze établissements.

Dirigée par Jean-Yves Vételé, cette société a saisi le tribunal administratif de Caen sur deux points en lien avec le projet d'accès au mont délégué à Veolia.

Des commerçants du mont comme Patrick Gaulois (l'Auberge Saint-Pierre) ont des participations dans la Sodetour, fondée par des Montois dans les années 50, avant d'être rachetée par M. Vételé.

L'ancien maire accuse l'actuel de ne défendre que son propre intérêt et d'avoir fait pression pour que les navettes partent des terrains qui lui appartiennent à la Caserne, comme le prévoit le projet Veolia, et non de ceux de la Sodetour. M. Vannier dément et dit défendre l'intérêt général.

Le nouveau conseiller général du Mont Saint-Michel (canton de Pontorson), l'UMP Jacques Gromellon, n'a pas de commerce. Le nouvel élu, qui a battu le conseiller sortant, est à la fois agriculteur et salarié de la mère Poulard mais ne se définit pas comme un proche de M. Vannier. L'élu est favorable au projet Veolia.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer