L'Association roumaine des agences de tourisme (ANAT) planche actuellement sur un projet particulier: pallier le manque de toilettes sur bon nombre de sites touristiques du pays, a-t-on appris mercredi auprès de l'organisme.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous avons décidé de lancer ce projet sur la recommandation des tour-opérateurs qui transportent en Roumanie des touristes étrangers lesquels se plaignent régulièrement du manque de toilettes», a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'ANAT Traian Badulescu.Selon lui, les principales destinations qui souffrent du manque de latrines sont notamment la région de Bucovine, connue pour ses monastères médiévaux, le Delta du Danube... ainsi que la capitale.

L'association veut ainsi identifier les endroits les plus touchés par cette carence et demander ensuite aux autorités et aux propriétaires de restaurants et bars de mettre en place des toilettes ou d'améliorer celles excitantes.

Selon l'ANAT, le déficit de toilettes, estimé à plusieurs milliers sur tous le pays, pourrait être comblé en moins de cinq mois.