Recherche Voyage
Source ID:; App Source:

La Palma

  • La plage de Nogales, au nord de l'île, est une halte essentielle lors d'un séjour à La Palma. (Photo Renaud Loranger, collaboration spéciale)

    Plein écran

    La plage de Nogales, au nord de l'île, est une halte essentielle lors d'un séjour à La Palma.

    Photo Renaud Loranger, collaboration spéciale

  • 1 / 4
  • Pour la  gastronomie locale autant que pour les tapisseries médiévales, l'Hacienda de Abaja est incontournable. (Photo Renaud Loranger, collaboration spéciale)

    Plein écran

    Pour la gastronomie locale autant que pour les tapisseries médiévales, l'Hacienda de Abaja est incontournable.

    Photo Renaud Loranger, collaboration spéciale

  • 2 / 4
  • Ne quittez pas La Palma sans avoir visité la capitale, Santa Cruz. (Photo Renaud Loranger, collaboration spéciale)

    Plein écran

    Ne quittez pas La Palma sans avoir visité la capitale, Santa Cruz.

    Photo Renaud Loranger, collaboration spéciale

  • 3 / 4
  • L'étonnant paysage de Roque de los Muchachos. (Photo Renaud Loranger, collaboration spéciale)

    Plein écran

    L'étonnant paysage de Roque de los Muchachos.

    Photo Renaud Loranger, collaboration spéciale

  • 4 / 4

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Renaud Loranger

Collaboration spéciale

La Presse

Les îles Canaries: un nom qui fait rêver voyageurs et poètes depuis des siècles. Espagnol de culture et d'allégeance, résolument africain de géographie, l'archipel compte sept îles volcaniques dont celle de La Palma. À défaut d'être la plus connue ou la plus fréquentée des sept, La Palma renferme des trésors de beauté naturelle et bénéficie d'un climat idéal, loin des plages grouillantes et des complexes hôteliers de luxe.

Jour 1

10h

Port de Tazacorte

Après un atterrissage aux allures dramatiques en début de matinée (notre pilote effectue un dernier virage «à flanc de montagne», la piste se révèle soudain sous un brouillard épais), on met le cap sur le port de Tazacorte, sur la côte ouest de l'île. Lové tout au pied de la caldeira de Taburiente, le village est un véritable condensé de ce qu'offrent les lieux pittoresques insulaires: plages de sable noir, marina municipale, restaurants de poisson frais, sans oublier ces extraordinaires habitations «rustiques», sculptées en hauteur à même la falaise.

13h

Salières de Fuencaliente

À l'extrémité sud de l'île, au-delà du volcan San Antonio (dont la visite vaut aussi le détour!), se trouvent des installations de production saline typiques des Canaries. On y recueille le sel de manière parfaitement naturelle, par évaporation des eaux de mer. Point de vue idéal sur l'Atlantique pour un lunch improvisé.

www.salinasdefuencaliente.es

15h

La Cumbrecita

Première incursion en territoire protégé (la caldeira de Taburiente est aussi un parc national), première approche de l'ancien cratère volcanique, mastodonte de roche et épicentre de toute l'île. Depuis l'observatoire de la Cumbrecita, on relie, en contournant le rocher d'Idafe, le mirador Lomos de Las Chozas en moins d'une heure à pied, randonnée agréable offrant une fenêtre unique sur les gorges boisées et les escarpements du plus grand cratère d'érosion au monde.

18h

Plage de Nogales

Difficile d'accès (on n'y descend qu'à pied) mais d'une beauté unique, la plage de Nogales, au nord de l'île, est une halte essentielle lors d'un séjour à La Palma.

21h

Hacienda de Abajo: souper et visite

Située à Tazacorte, en plein coeur d'une immense plantation bananière, l'Hacienda de Abajo offre non seulement la meilleure table de l'île (au restaurant El Sitio), mais renferme également la plus imposante collection privée d'objets d'art de tout l'archipel (plus de 2000 pièces). Pour la gastronomie locale autant que pour les tapisseries médiévales et autres merveilles, l'hôtel historique est incontournable. Attention cependant, la visite de la collection est réservée aux clients.

www.hotelhaciendadeabajo.com

Jour 2

8h

Excursion Roque de Los Muchachos

Retour au parc national, cette fois pour une excursion en bonne et due forme. Recommandation: monter de bonne heure (et en voiture!) jusqu'à l'observatoire national du Roque de Los Muchachos, et de là, partir en randonnée vers le rocher lui-même, qui culmine à 2426 m au-dessus de l'océan. L'accès aux nombreux télescopes astronomiques est évidemment restreint, mais en matinée, la vue - imprenable - s'étend facilement jusqu'aux îles voisines, La Gomera, El Hierro et Tenerife.

www.iac.es

13h

Tijarafe - Garafia

Une balade en voiture entre les communes de Tijarafe et Garafia fait découvrir des trésors de paysages côtiers, de jolies bourgades insulaires, une végétation exotique et quelques points d'observation offrant un panorama spectaculaire. Avis aux amateurs: cette partie de l'île est un paradis pour les cyclistes.

14h

El Charco Verde

Sensiblement plus achalandée que celle de Nogales, la plage du Charco Verde est l'autre relais détente idéal de La Palma.

18h

Santa Cruz de La Palma

Avant de monter à bord du dernier traversier vers l'île voisine de La Gomera, une visite de la capitale, Santa Cruz, s'impose. Entre la vieille ville, le musée maritime («El Naval») et le musée de l'île (Museo Insular, à forte composante archéologique et ethnographique), hommage à l'histoire et aux coutumes locales, le tour d'horizon est complet.

> Comment s'y rendre

À partir de Montréal, une escale sur la péninsule ibérique est nécessaire pour se rendre à La Palma. Iberia propose des liaisons directes de Madrid. À partir de Barcelone, il faut se rendre sur l'île de Tenerife (avec Vueling ou Ryanair) et prendre un vol de correspondance (Binter Canarias). Indispensable: la location d'une voiture sur place.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer