Recherche Voyage
Source ID:07cc96d5-333e-45f6-88f4-ab2d1fbee2fd; App Source:alfamedia

Visite guidée à Korcula

Visite guidée à Korcula, en Croatie... (Photo Aline Apostolska, collaboration spéciale)

Agrandir

Visite guidée à Korcula, en Croatie

Photo Aline Apostolska, collaboration spéciale

Aline Apostolska

Collaboration spéciale

La Presse

Joseph Le Corre est un retraité heureux. Ce Français idéaliste, entreprenant et amoureux de longue date de l'île de Korcula, a réussi son pari de devenir le seul et unique libraire de toute la côte croate. Il nous présente son île magnifique, où est né un certain Marco Polo.

Joseph Le Corre devant sa librairie internationale. Un... (Photo Aline Apostolska, collaboration spéciale) - image 1.0

Agrandir

Joseph Le Corre devant sa librairie internationale. Un libraire convivial qui aime discuter et conseiller ses visiteurs en plusieurs langues, dont le croate qu'il parle désormais couramment.

Photo Aline Apostolska, collaboration spéciale

Le rendez-vous des littéraires

De Rijeka au nord à Dubrovnik au sud, la côte croate comprend plusieurs dizaines de villes et plus de mille îles, mais aucune ne possédait de librairie.

Joseph Le Corre y a remédié. En créant Kutak Knjiga (littéralement le coin des livres) en 2014, il a réalisé son rêve de retraite. Et ça marche, très bien!

Il propose des livres en 12 langues, dont principalement le croate, le français et l'anglais, aux habitants de Korcula autant qu'aux nombreux visiteurs de passage.

Il organise régulièrement des séances de signatures sur la belle terrasse du Grand Hôtel Korcula face à un coucher de soleil à couper le souffle.

http://kutak-knjiga.blogspot.fr/

Des fonds européens permettent de restaurer la maison... (Photo Aline Apostolska, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

Des fonds européens permettent de restaurer la maison et son célèbre pigeonnier. À côté, l'église romane Saint-Pierre (XIe siècle) qui appartenait à la famille, ainsi que la cathédrale Saint-Marc dont Marco Polo a lancé la construction à son retour de Chine en 1300.

Photo Aline Apostolska, collaboration spéciale

La maison natale de Marco Polo

Marco Polo n'était-il pas vénitien? La question demeure aussi incontournable que sa maison familiale située au coeur de la stupéfiante vieille ville fortifiée de Korcula.

La réponse est simple: lorsque Marco Polo naquit, en 1254, Korcula, comme toute la côte dalmate, appartenait à la République de Venise.

Les emblèmes de la Sérénissime sont partout. Richissime, la famille Polo était liée à la papauté romaine pour le compte de laquelle elle entreprit le fameux voyage jusqu'en Chine.

Joseph Le Corre aime aussi Le livre des merveilles du monde, le récit, ou légende, de voyage signé Marco Polo, aussi inspirant que les écrits de Nicolas Bouvier.

À Adio Mare, pas de réservations. Ouvert de... (Photo Aline Apostolska, collaboration spéciale) - image 3.0

Agrandir

À Adio Mare, pas de réservations. Ouvert de 11h à plus de minuit, qui y trouve de la place en profite... et y revient.

Photo Aline Apostolska, collaboration spéciale

Le rendez-vous des gastronomes

Inauguré en 1974, le restaurant Adio Mare demeure un lieu prisé des habitants locaux comme des touristes.

Puisqu'il est admirablement situé entre la cathédrale et la cour extérieure de la maison de Marco Polo, on tombe forcément dessus en parcourant les ruelles qui sont autant d'escaliers de pierre abrupts.

Il faut savoir cela aussi de la côte dalmate: le plat n'y existe tout simplement pas.

À Adio Mare (Adieu la mer), on se pose pour déguster les mets locaux: saucisson de sanglier sauvage, marinades de poissons séchés, mijotés de viandes, grillades de fruits de mer, fromage de brebis à l'huile d'olive locale plusieurs fois primée à l'étranger.

Et puis les vins, bien sûr...

Les villages à flanc de coteau surplombent des... (Photo Aline Apostolska, collaboration spéciale) - image 4.0

Agrandir

Les villages à flanc de coteau surplombent des centaines d'hectares de vignes. Des siècles de viticulture biologique.

Photo Aline Apostolska, collaboration spéciale

Les villages vignerons

«Le vin, ce n'est pas de l'alcool», disent les habitants des îles croates. Une chose est sûre: le vin est une tradition depuis que les Grecs sont venus s'installer sur cette côte au IVe siècle av. J.-C..

Côté terre, l'île de Korcula est aussi impressionnante que côté mer. Notamment dans les vallées de Cara et de Smokvica, à quelque 15 km de la ville de Korcula, que surplombent d'antiques villages de vignerons.

Des rouges forts en tannins, notamment le Plavac, mais surtout des blancs, à la fois fruités et puissants comme le Posip local, prisé à l'exportation.

Sur les hauteurs de Zrnovo: les ruines d'anciennes... (Photo Aline Apostolska, collaboration spéciale) - image 5.0

Agrandir

Sur les hauteurs de Zrnovo: les ruines d'anciennes bergeries à l'orée de la forêt de pins et de cyprès. Korcula est l'île la plus boisée de l'Adriatique.

Photo Aline Apostolska, collaboration spéciale

Le village des tailleurs de pierre

Côté terre également, le village semi-désertifié de Zrnovo, en à-pic au-dessus des forêts de pins et de cyprès.

Une faune sauvage encore très abondante dans les forêts (sangliers, lièvres, chevreuils...) et une longue tradition de chasse aujourd'hui réglementée, mais aussi un soin attentif à laisser grandir les cyprès dont les troncs forment traditionnellement les poutres porteuses des maisons, toujours en pierres.

De larges pierres immaculées, emblématiques de la côte croate, qui resplendissent au soleil. Le village de Zrnovo, aujourd'hui quasi abandonné, a longtemps réuni la confrérie des tailleurs de pierre de Korcula.

Le silence et la beauté brute du lieu y restent impressionnants.

Lumdarda, traces des Lombards (en fait, des Français...)... (Photo Aline Apostolska, collaboration spéciale) - image 6.0

Agrandir

Lumdarda, traces des Lombards (en fait, des Français...) partis faire les Croisades au XIIe siècle et qui s'installèrent dans la région et le sud de l'Italie. Vue d'une île altière et sauvage, prisée des voiliers et des véliplanchistes.

Photo Aline Apostolska, collaboration spéciale

Vieilles pierres et plages de sable

Situé dans la baie adjacente à celle de la ville de Korcula, le village balnéaire de Lumbarda attire le tourisme familial avec ses plages de sable, rarissimes sur cette côte escarpée et rocailleuse qui ouvre sur une mer limpide à plus de 30 m de fond.

Mais Lumbarda compte aussi son village historique, ses maisons de grosses pierres de taille assoupies sous les treilles, les myrrhes et les oliviers centenaires, et sa vue sur l'île de Peljesac, «l'île chauve», disent les habitants locaux, car en permanence balayée par des vents puissants, agréables l'été, mais dangereux en hiver pour les marins comme pour les insulaires.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer