La liste:-1:liste; la boite:1322676:box; tpl:html.tpl:file
Source ID:379157; App Source:cedromItem

Croisières : le romantisme des fleuves

  •  (Photothèque La Presse)

    Plein écran

    Photothèque La Presse

  • 1 / 4
  • Les cabines sont confortables et bien aménagées. (Photo fournie par Avalon Waterways)

    Plein écran

    Les cabines sont confortables et bien aménagées.

    Photo fournie par Avalon Waterways

  • 2 / 4
  • Du pont supérieur, la vue sur les rives est panoramique. (Photo Andrée Lebel, La Presse)

    Plein écran

    Du pont supérieur, la vue sur les rives est panoramique.

    Photo Andrée Lebel, La Presse

  • 3 / 4
  • L'ambiance est joyeuse dans ce café-terrasse traditionnel de Rüdesheim. (Photo Andrée Lebel, La Presse)

    Plein écran

    L'ambiance est joyeuse dans ce café-terrasse traditionnel de Rüdesheim.

    Photo Andrée Lebel, La Presse

  • 4 / 4
Andrée Lebel
La Presse

(ALLEMAGNE) Les croisières fluviales font rêver. Un nombre restreint de passagers, des itinéraires romantiques, des arrêts au coeur des villes et des repas gastronomiques font tous partie de leurs attraits. L'expérience n'a que bien peu à voir avec celle des croisières océaniques. C'est une forme de vacances reposante, dans une atmosphère détendue, qui laisse aussi le temps d'apprécier les régions visitées.

La popularité des croisières fluviales est à la hausse. De nouveaux navires sont inaugurés par dizaines chaque année et le rythme ne cesse de s'accroître. Malgré cela, la plupart des navires affichent complet plusieurs mois avant le départ. Cela contribue à magnifier leur aura d'exclusivité.

En mai, nous avons fait une croisière fluviale à bord de l'Avalon Expression, un navire flambant neuf qui venait de quitter le chantier naval. L'expérience s'est avérée charmante, avec toutefois quelques surprises.

Avalon Waterways vise une clientèle nord-américaine et tout s'y passe en anglais. Cela est très rassurant pour nos voisins du Sud qui redoutent d'être aux prises avec les langues européennes.

Nous avons rejoint le navire à Francfort, en Allemagne. L'Avalon Expression était accosté à la promenade aménagée le long du Main, le fleuve qui traverse le centre-ville. Évidemment, il n'y a pas de terminal de croisières. L'enregistrement se fait directement à bord, ce qui est plutôt réjouissant.

La cabine est confortable et même luxueuse avec sa grande douche vitrée et la salle de bains en marbre. L'aménagement est douillet et le lit placé directement devant les fenêtres patio permettra de voir défiler le paysage dès le réveil. Pour l'instant, il faut fermer les rideaux, car les promeneurs qui passent à deux ou trois pieds des fenêtres sont curieux...

Mais le but d'une croisière fluviale n'est pas de passer du temps dans la cabine. Les passagers sont plutôt des gens actifs et avides de découvertes sur la terre ferme. Ils sont donc invités à faire un tour de ville qui, tout l'après-midi, dévoilera les principaux centres d'intérêt de Francfort, dont la Main Tower, d'où la vue panoramique est incomparable.

Après le cocktail de bienvenue qui permet de faire connaissance avec l'équipage, c'est le moment de se diriger vers la salle à manger où sont servis tous les repas. Buffet pour le petit-déjeuner et le lunch, menu à la carte pour le dîner, prévu chaque soir à 19h. Il y a des tables pour deux, quatre et six personnes. À chacun de choisir sa place à chaque repas, car aucune table n'est assignée. Les plats proposés pour les cinq services comprennent des spécialités régionales et même des mets végétariens. C'est un repas gastronomique accompagné de vins régionaux soigneusement choisis.

Le navire se met en route vers 21h et sa stabilité réjouit ceux qui craignent le mal de mer. À la première écluse, les passagers accourent sur le pont pour observer les impressionnantes manoeuvres. Le navire doit s'arrêter quelques minutes pendant que l'eau est mise à niveau afin de permettre son passage. Ceux qui ont une petite faim peuvent profiter du goûter de 23h avant d'aller dormir.

Rüdesheim

Au petit matin, nous accostons à Rüdesheim, sur le bord du Rhin. Cette ville d'Allemagne est reconnue pour ses vins et son musée des instruments de musique mécaniques (Siegfried's Mechanisches Musikkabinett). Un petit train touristique nous fait traverser la ville jusqu'au musée. Une balade charmante et un musée fort intéressant où une guide en costume d'époque active les pianos, orchestres complets et boîtes à musique datant parfois de plusieurs siècles. C'est un monde d'enchantement.

Il ne faut surtout pas repartir sans s'arrêter à une terrasse pour goûter un délicieux café rehaussé d'alcool et de crème fouettée. On peut aussi fureter dans les boutiques de souvenirs et arpenter les rues étroites de Rüdesheim. Évidemment, nous ne sommes pas seuls, car plusieurs navires font escale ici. Même s'il n'y a que 150 passagers à bord de chaque navire, quand on multiplie par 10, ça fait pas mal de croisiéristes au même endroit.

De retour sur l'Avalon Expression vers midi, un somptueux buffet nous étonne par la diversité, la quantité et la qualité de la nourriture. Tout est frais, car le chef a fait ses courses au marché local le matin même.

Le navire s'engage ensuite dans la portion la plus romantique du Rhin, celle des vignobles et des châteaux juchés sur le haut de falaises abruptes. La directrice de croisière décrit les paysages, identifie les châteaux et, bien sûr, le fameux rocher de Lorelei. On se croirait dans un conte de fées. Quelques-unes de ces constructions d'une autre époque sont totalement isolées, parfois en ruines et coupées de toute route.

Du pont supérieur, où la plupart des passagers sont étendus au soleil, on peut admirer les deux rives du Rhin. Elles sont si rapprochées qu'on voit les paysans au travail en plus de repérer facilement les principaux édifices, églises et cimetières. Des paysages de carte postale! En passant devant les vignobles, du vin de la région est offert aux passagers. Cela contribue à créer un sentiment de plénitude.

La circulation est relativement dense sur le Rhin. Nous croisons d'autres navires de croisière et des cargos de toutes sortes qui assurent le transport de marchandises entre les villes riveraines.

Koblenz

Quelques navires ont déjà jeté l'ancre à Koblenz quand nous y arrivons vers 18h. L'Avalon Expression sera en deuxième rangée et, pour en sortir, il faudra traverser l'autre navire qui longe la promenade. Cette joyeuse escapade nous amène en plein centre-ville. Les amateurs de vues panoramiques se rendent en téléphérique à la forteresse Ehrenbreitstein. Les autres découvrent les petites rues et les jolies places ombragées de Koblenz, ou s'assoient à l'une des terrasses qui égaient la ville pour déguster un excellent vin local.

Établi au temps des Romains, Koblenz est le point de rencontre de deux fleuves, le Rhin et la Moselle. Cette situation stratégique lui a permis de devenir un centre de commerce important au Moyen-Âge.

Vers minuit, nous devions mettre le cap sur Cochem, mais le lendemain matin, nous nous réveillons à Koblenz... En ouvrant les rideaux, nous avons vue sur la cabine d'un autre navire, car l'Avalon Expression est maintenant coincé entre deux rangées de navires.

Impossible de naviguer aujourd'hui sur La Moselle, dont le niveau est trop élevé. D'abondantes pluies en territoire français, où coulent les deux tiers du fleuve, ont gonflé les eaux. «S'il pleut en France, ça déborde en Allemagne», disent les résidants habitués aux inondations. Mais l'équipage d'une croisière fluviale s'adapte facilement aux conditions météo. Les passagers iront tout de même à Cochem... en minibus. Ce trajet d'environ une heure permet de découvrir la magnifique vallée de la Moselle, reconnue pour ses vins blancs.

Même s'il ne compte que 6000 habitants, le village de Cochem reçoit plus de 3 millions de visiteurs par année. Ils viennent explorer les multiples pièces de son incroyable château impérial ou faire la tournée de ses bars à vin. Certains des habitants se vantent de ne jamais boire d'eau, préférant le vin très peu alcoolisé de la région pour se désaltérer.

Au retour de cette belle excursion, agrémentée de rencontres avec des gens sympathiques et authentiques, un BBQ sur le pont supérieur attend les passagers. Soleil, décor de rêve et ambiance décontractée: c'est exactement l'idée qu'on se fait des vacances. En fin d'après-midi, le bateau reprend sa navigation sur le Rhin afin de rejoindre Cologne vers minuit.

Cologne

Les petites villes sont charmantes, mais la frénésie d'une grande ville insuffle une nouvelle énergie aux passagers. Ils ont hâte de découvrir Cologne et sa fameuse cathédrale de style gothique, l'édifice le plus visité d'Allemagne.

Pendant quelques heures, chacun est libre d'explorer Cologne à son rythme ou de suivre la guide qui propose une visite à pied de la vieille ville. C'est là qu'a été créée en 1709 la fameuse eau de Cologne, encore vendue sous l'étiquette 4711. Un petit musée du parfum en raconte l'histoire.

Pendant l'excursion, l'Avalon Expression se rend à Dusseldorf où les passagers le rejoignent en autocar à l'heure du lunch. Les prochaines heures s'annoncent pluvieuses, mais personne ne s'en désole. La marraine du navire nous parlera de ses voyages autour du monde et de ses coups de coeur. Patricia Schultz est l'auteure du livre Les 1000 lieux qu'il faut avoir vus dans sa vie, vendu à 3 millions d'exemplaires et traduit dans 25 langues. C'est une belle invitation au voyage pendant que le navire vogue sur le Rhin!

Prochain arrêt: Amsterdam, aux Pays-Bas. Les passagers font leurs adieux à l'équipage dont la qualité du service a été très appréciée. Le soir même, l'Avalon Expression entreprendra une croisière en sens inverse jusqu'à Bâle, en Suisse.

>>> Suivez la croisière de notre journaliste

Les frais de cette croisière ont été payés par Avalon Waterways.

www.avalonwaterways.com

Repères

Combien ça coûte?

Le prix d'une croisière de sept nuits, de Zurich à Amsterdam, est d'environ 2500$ par personne, en occupation double. Les repas, le vin servi avec les repas et les excursions sont inclus dans le prix. Les pourboires sont en sus, tout comme le transport aérien.

La capacité

Les navires de croisières fluviales peuvent accueillir de 140 à 200 passagers.

Les installations

La plupart des sociétés ont beaucoup amélioré leur flotte au cours des dernières années. Les nouveaux navires sont confortables, la salle à manger est vaste, les espaces communs sont aménagés avec goût et les passagers ont le choix entre plusieurs catégories de cabines, dont quelques suites et cabines adaptées pour les personnes handicapées. Les installations comprennent piscine, salle d'exercice, salon de coiffure, bibliothèque, coin internet et wi-fi.

La largeur des navires étant limitée par celle des écluses, la superficie des cabines standards est d'environ 170 pi2. Celle des cabines de luxe est d'environ 200 pi2, avec un balcon français, c'est-à-dire des portes-fenêtres qui s'ouvrent sur une rambarde de sécurité.

Les saisons

La saison des croisières sur les fleuves européens et le Yangtze (en Chine) s'étale de la mi-avril à la fin du mois d'octobre. En décembre, quelques croisières sont aussi proposées sur le thème des marchés de Noël européens. En Égypte et en Asie du Sud-Est, les croisières fluviales sont offertes toute l'année.

La durée

La plupart des croisières fluviales sont de sept nuits. Il y en de plus courtes et de plus longues allant jusqu'à deux et même trois semaines.

Les fleuves fréquentés

> Europe: le Rhin, le Danube, la Moselle dans plusieurs pays, la Seine, le Rhône et la Saône en France; le Main et l'Elbe en Allemagne; le Pô (Italie) et le Douro (Portugal).

> Russie: la Volga.

> Chine: le Yangtze.

> Asie du Sud-Est: le Mékong.

> Égypte: le Nil.

> Amérique du Sud: l'Amazone.

> États-Unis: le Mississippi.

> Québec: le Saint-Laurent.

Les entreprises

Les sociétés de navigation fluviale ne se comptent plus. Plusieurs appartiennent à de petits armateurs et n'ont que quelques navires. Chacune cible un marché bien défini. Certaines adaptent leur offre à la clientèle américaine, d'autres à la clientèle européenne ou même spécifiquement française.

Parmi les grandes sociétés de croisières fluviales, notons: AMA Waterways, Avalon Waterways, Scenic Tours River Cruises, Uniworld et Viking River Cruises.

Les attraits

> Itinéraires romantiques.

> Vue constante sur les rives.

> Arrêts au coeur des villes.

> Petit nombre de passagers.

> Repas gastronomiques.

> Excursions comprises dans le prix.

> Wi-fi gratuit.

> Stabilité des navires.

Les bémols

> Proximité qui peut être dérangeante.

> Vue obstruée quand il y a plusieurs rangées de navires ancrés.

> À l'occasion, il faut traverser d'autres navires pour mettre pied à terre.

> Absence de véritable balcon.

> Pas d'installations pour les enfants.

> Peu de divertissements à bord.

> Prix rarement réduits.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer