Le Neues Museum (Nouveau Musée) de Berlin souligne le centenaire de la découverte du buste de Néfertiti, l'une des sculptures les plus célèbres du monde, par une exposition intitulée À la lumière d'Amarna, présentée jusqu'au 13 avril.

Publié le 20 janv. 2013
Renaud Loranger, collaboration spéciale LA PRESSE

Découverte à Tell el-Amarna par une équipe allemande, la « plus belle femme de l'Égypte ancienne » fait depuis l'objet d'une constante demande de restitution des autorités égyptiennes. Ignorant la querelle persistante avec Le Caire, l'exposition présente, en plus du buste iconique de l'épouse du pharaon Akhénaton (XIVe siècle av. J.-C.), plus d'un millier d'objets ramenés d'Amarna par les archéologues allemands entre 1911 et 1914 et n'ayant encore jamais été présentés au public, en plus de pièces prêtées par le Metropolitan Museum of Art, le Louvre et le British Museum.

Considéré comme le trésor le plus fabuleux des collections berlinoises, le buste de Néfertiti attire plus de 1 million de visiteurs par an.