Recherche Voyage
Source ID:ad652712-b7bf-430a-b739-8d82e9ea19f2; App Source:alfamedia

Tous au marché!

Étals de fruits et légumes au célèbre marché... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Étals de fruits et légumes au célèbre marché de Barcelone, la Boqueria.

Photo Thinkstock

Quelques conseils pour profiter des marchés publics en Europe (et ailleurs!)

La ville de Riga, en Lettonie, avec son... (Photo Thinkstock) - image 1.0

Agrandir

La ville de Riga, en Lettonie, avec son immense marché.

Photo Thinkstock

C'est systématique. Chaque fois que Julie Aubé se retrouve à l'étranger, la « nutritionniste gourmande » et blogueuse se retrouve à arpenter les allées d'un (sinon de plusieurs) marché public. Idem pour Jean-Philippe Desjardins, chef du Marché Artisans au Reine Elizabeth : chaque voyage - au Portugal, en Turquie ou en Roumanie - représente une occasion de découvrir ce que les producteurs ont de beau et de bon à mettre sur leurs étals. Ils présentent leurs conseils pour tirer profit de chaque visite au marché.

QUELS MARCHÉS CHOISIR ?

Tant Julie Aubé que Jean-Philippe Desjardins le disent d'emblée : ils préfèrent les marchés saisonniers de villages ou de quartiers aux gros marchés permanents ouverts toute l'année. « Je m'assure ainsi que c'est vraiment le producteur qui est sur place, dit M. Desjardins. Dans les marchés plus gros, la proportion de revendeurs est plus grande. »

« Il n'y a rien de tel que le contact direct avec le paysan pour s'assurer de manger des produits locaux et de saison. »

- Julie Aubé, nutritionniste

Or, ces petits marchés sont plus difficiles à trouver que les marchés permanents. Ils ont rarement un site internet pour annoncer leurs activités. Pire, leurs jours et heures d'ouverture varient énormément. « Souvent, je m'informe à la place centrale des villages », dit le chef du Marché Artisans. Julie Aubé, elle, fait souvent ses recherches avant d'arriver à destination. Elle fouille du côté des offices de tourisme ou sur les sites des municipalités qu'elle compte visiter. « Certains marchés tiennent aussi des pages Facebook. » Elle rappelle qu'au Québec, le site de l'Association québécoise des marchés publics permet de faire des recherches par région.

QUAND Y ALLER ?

Pour un maximum de choix et de fraîcheur, mieux vaut se présenter au marché tôt le matin. Mais il est aussi possible de visiter certains marchés de nuit, précise Jean-Philippe Desjardins. « On peut aller voir les marchés pour professionnels qui se tiennent la nuit. On n'y va pas pour acheter, mais pour observer le va-et-vient des producteurs, des restaurateurs. C'est fascinant de voir la quantité de nourriture qui passe chaque jour dans ces marchés. » Le marché de Rungis, à 7 km de Paris, en est un bel exemple : plusieurs visites guidées sont d'ailleurs organisées dans ce qui est considéré comme le plus grand marché de produits frais au monde.

Même pour les marchés publics de moindre envergure, s'inscrire à une visite guidée peut être une bonne idée, selon Julie Aubé. « Les guides ciblent des producteurs intéressants, on peut souvent déguster des produits et ça permet de franchir la barrière linguistique. »

QUOI ACHETER ?

La réponse est simple : de tout, ou presque ! « Souvent, on peut faire une épicerie complète au marché, lance Julie Aubé. On ne trouve pas seulement des fruits et des légumes, mais aussi du fromage, de la boulangerie, bref tout ce qu'il faut pour bâtir un pique-nique complet ou pour préparer un souper si on loge dans un appartement, un chalet ou un camping. » Pour le pique-nique, il suffit souvent de prévoir un canif et une petite planche à découper qui servira aussi pour le service, selon la nutritionniste. « Ceux qui voyagent en voiture ou en caravane peuvent aussi penser à prendre une glacière. »

Autres conseils judicieux : prévoir un sac pour transporter ses achats et éviter de toucher les aliments, sous peine de se faire réprimander vivement. Car le plus souvent, ce sont les marchands qui se chargent de choisir pour le client. Même pour une simple pomme...

COMMENT PROLONGER L'EXPÉRIENCE ?

Pour Jean-Philippe Desjardins, les marchés publics représentent plus que de simples lieux où faire le plein de victuailles. « Ils me permettent de sentir le pouls d'une ville, d'une culture. C'est un lieu parfait pour parler aux producteurs et comprendre leur philosophie, mais aussi pour connaître la façon d'apprêter leurs produits. »

Manger sur place représente aussi une excellente façon d'enrichir la visite, selon lui. Il cite l'exemple des marchés parisiens où l'on peut souvent se procurer des crêpes ou du poulet rôti à des petits étals.

« Au marché de poissons de Fethiye, en Turquie, on peut choisir un poisson qui sera apprêté par un restaurant avoisinant. »

- Jean-Philippe Desjardins, chef

« À Barcelone, au marché de la Boqueria, un chef cuisinier tient un petit restaurant avec une dizaine de places seulement. Il prépare des plats sur demande et va chercher ses ingrédients à même le marché. C'est parfait pour découvrir des aliments que l'on ne connaît pas », poursuit-il.

Julie Aubé suggère de pousser plus loin l'exploration en visitant directement les fermes des producteurs, « pour découvrir des paysages, connaître une culture de l'intérieur et, parfois, mettre la main à la pâte ». Souvent, elle trouve les adresses de ces fermes prêtes à accueillir les visiteurs... en s'informant auprès des producteurs présents au marché. « Il n'y a pas de meilleur lieu pour enquêter ! »

CINQ MARCHÉS EUROPÉENS À VISITER

Mercat de Sant Josep de la Boqueria, Espagne

  • Avec son écusson coloré donnant sur les célèbres Ramblas de Barcelone, ce marché plus que centenaire est impossible à rater. Sous le toit couvert, une débauche de couleurs, d'odeurs, de saveurs... Un incontournable.
Marché Testaccio, Italie

  • Ce marché de Rome est installé depuis 2012 dans un bâtiment de facture moderne, mais il continue d'attirer les locaux comme les touristes à la recherche de produits authentiques. Aussi sur place : cafés, restaurants, boutiques...
Borough Market, Royaume-Uni

  • Installé dans le quartier Southwark, le plus ancien marché public de Londres voit défiler les marchands depuis plus de 1000 ans. Plusieurs producteurs, éleveurs et pêcheurs viennent y vendre eux-mêmes le fruit de leur labeur. On y trouve aussi des produits importés.
Marché Varvakeios, Grèce

  • Poissons en quantité, olives, fromages, viandes... Des produits provenant des quatre coins du pays sont vendus au Marché central d'Athènes, entre les murs d'un grand bâtiment du XIXe siècle, érigé dans le quartier populaire Omonia. À découvrir : les nombreux petits restaurants cachés entre les étals...
Marché central de Riga, Lettonie

  • Le marché public de la capitale lettone est le plus grand d'Europe, installé dans cinq (oui, cinq !) immenses hangars qui servaient jadis à abriter des zeppelins. Chaque hangar a sa spécialité. Plus de 3000 stands y sont alignés.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer