1619

Publié le 2 sept. 2011
Marie-Christine Blais LA PRESSE

Arrivée du premier esclave aux États-Unis.

1640-1680

Augmentation phénoménale de la traite des esclaves, tous des Africains kidnappés.

1780

L'État du Massachusetts adopte une première loi anti-esclavage.

1807

La Grande-Bretagne abolit la traite des esclaves.

1819

Les États-Unis considèrent désormais la traite (la vente) des esclaves et le kidnapping d'Africains comme un acte de piraterie (donc passible de mort), mais n'abolissent pas l'esclavage.

1820

L'esclavage est officiellement aboli dans les États du Nord. Mais dans les faits, le Nord finance largement le Sud et ses activités d'esclavage.

1834

Adoption de la «Black Law» au Connecticut: elle interdit l'enseignement aux Noirs, mais surtout, elle stipule qu'un esclave qui a réussi à fuir le Sud pour venir vivre dans le Nord des États-Unis doit être remis à ses maîtres s'il est capturé. Toute personne qui accueille un esclave enfui est passible de prison.

1839

En janvier, le fermier Joseph Cinque, de la tribu Mende, est kidnappé au Sierra Leone, de même que plusieurs dizaines de membres de sa tribu, et ils sont vendus comme esclaves. En juin, après un voyage pénible, ils arrivent à La Havane (Cuba) et sont revendus à deux planteurs espagnols: au nombre des 53 esclaves se trouvent quatre enfants, dont trois petites filles. Un bateau, La Amistad, les amène vers Puerto Principe, à Cuba. Une fois en mer, les esclaves se révoltent et tuent la plupart des membres de l'équipage. Ils exigent d'être ramenés au Sierra Leone: le capitaine accepte, mais pendant deux mois, la nuit, il dirige son bateau vers les États-Unis. En août, La Amistad est arraisonnée près de New London. Les 43 «esclaves» survivants sont réclamés par leurs propriétaires espagnols. Un épicier de New Haven, venu visiter le bateau en compagnie d'un journaliste, réalise pourtant qu'il ne s'agit pas d'esclaves, mais de personnes kidnappées, s'exprimant dans une langue africaine: c'est bel et bien un cas de traite d'esclaves, interdite aux États-Unis. En septembre, les 43 «passagers» sont envoyés à New Haven pour être jugés d'abord pour le meurtre de l'équipage, ensuite sur leur statut: esclaves ou kidnappés en état de légitime défense? Un deuxième procès aura lieu plus tard à Hartford.

1841

La Cour suprême américaine est saisie de l'affaire. En mars, défendus en cour par l'ex-président des États-Unis John Quincy Adams, les Africains sont enfin acquittés et libérés. Les 36 survivants iront vivre à Farmington, le temps d'amasser des fonds pour défrayer le coût de leur voyage au Sierra Leone.

1842

En janvier, retour au Sierra Leone de Joseph Cinque et de 34 membres de la tribu (une des jeunes filles demeure aux États-Unis), accompagnés de missionnaires américains noirs et blancs.

1850 à 1860

Bataille juridique entre les États, ceux du Sud et du Nord, pour abolir ou rétablir l'esclavage.

1860

La Caroline-du-Sud décide de faire sécession et de quitter les États-Unis à l'élection d'Abraham Lincoln; le mouvement sera suivi par 10 autres États.

1861

Les 11 états se réunissent sous le nom des États confédérés de l'Amérique, dont la constitution interdit la traite des esclaves à l'international, mais permet l'esclavage. La guerre de Sécession débute en avril.

1865

Fin de la guerre civile américaine, remportée par le Nord. L'esclavage est aboli aux États-Unis.

Source: National Park Service