La liste:-1:liste; la boite:1322676:box; tpl:html.tpl:file
Source ID:443511dcdbea3070a9ea8e33f3002fa8; App Source:StoryBuilder

Les «dangers» d'un voyage au Canada

Mieux vaut consulter les avis du gouvernement canadien avant de voyager... (ILLUSTRATION JULIEN CHUNG, LA PRESSE)

Agrandir

ILLUSTRATION JULIEN CHUNG, LA PRESSE

Mieux vaut consulter les avis du gouvernement canadien avant de voyager ailleurs dans le monde. Mais que disent les gouvernements étrangers à ceux qui visitent le Canada ? Notre pays, disent-ils, est paisible et sûr. Mais gare aux ours et, dans les villes, aux désordres qui suivent parfois la fermeture des bars...

Les pays comme les États-Unis, la France et le Royaume-Uni indiquent généralement que le Canada est une destination qui présente peu de risques pour les visiteurs. Ils préconisent une vigilance normale face à la petite criminalité, comme le vol à la tire.

Plusieurs mentionnent les attaques d'Ottawa et de Saint-Jean-sur-Richelieu en 2014, ainsi que l'attentat à la Grande Mosquée de Québec en janvier 2017, pour affirmer que le Canada n'est pas à l'abri d'actes terroristes. Ils spécifient toutefois qu'il s'agit d'actes isolés.

Plusieurs gouvernements étrangers mentionnent également la légalisation du cannabis... pour rappeler à leurs ressortissants qu'il est illégal d'en rapporter chez eux.

Le département d'État des États-Unis a chargé un conseil consultatif de rédiger des rapports sur la criminalité et la sécurité dans les grandes villes que peuvent visiter les Américains.

Le Conseil consultatif sur la sécurité à l'étranger indique ainsi que le centre-ville de Montréal et le Vieux-Québec sont relativement sûrs et très agréables pendant la journée et en début de soirée.

« Toutefois, il peut y avoir de la consommation d'alcool et de drogues récréatives à la vue de tous et des incidents de violence occasionnels à l'extérieur à la fermeture des bars. »

Dans la section sur les troubles civils, le conseil consultatif note la tenue de nombreuses manifestations.

« Dans la plupart des cas, les manifestations sont pacifiques et se produisent fréquemment au printemps et en été, écrit le conseil consultatif. En hiver, les manifestations sont peu fréquentes en raison du froid. »

Pour plusieurs gouvernements étrangers, les principaux risques que courent leurs ressortissants sont davantage liés à la nature : la faune féroce et la météo non moins féroce.

« Des ours et d'autres animaux sauvages dangereux vivent dans les forêts. Informez-vous localement avant de randonner dans des endroits où vivent des ours et d'autres animaux. »

- Conseil du gouvernement australien

De son côté, le Royaume-Uni recommande de faire attention à sa nourriture pour ne pas attirer des animaux sauvages.

« Les animaux qui ont des petits ou des nids à proximité seront particulièrement agressifs afin de défendre leur territoire, écrit le gouvernement britannique dans ses conseils aux voyageurs. Soyez vigilant si vous vous trouvez dans un endroit où on a signalé la présence d'ours. »

Plusieurs gouvernements mentionnent aussi le danger que peuvent représenter les animaux sauvages le long des routes.

La conduite hivernale constitue également un risque pour les conducteurs étrangers.

« De grandes quantités de neige, la pluie verglaçante et la chaussée glacée rendent la conduite particulièrement périlleuse en hiver au Canada, souligne le gouvernement australien. Les accidents, notamment les accidents mortels, sont plus fréquents dans de telles conditions. »

De son côté, le gouvernement belge rappelle que les distances sont énormes au Canada (sa superficie est 325 fois plus grande que celle de la Belgique).

« Les voyageurs se rendant en dehors des régions touristiques pourront donc se trouver face à des difficultés inattendues. Il est dès lors recommandé à toute personne se rendant dans des régions reculées et peu peuplées de préparer soigneusement ces déplacements, de prévoir suffisamment d'eau potable et de s'informer des difficultés ou dangers potentiels auprès des services de police et de tourisme locaux. »

Le gouvernement belge note que la réception des téléphones cellulaires « en dehors des grands centres urbains n'est pas garantie ».

Pour sa part, le gouvernement français souligne particulièrement les risques de la motoneige.

« Compte tenu du nombre élevé d'accidents de motoneige, dont certains graves, voire mortels, il convient de s'assurer d'être en capacité de conduire ces véhicules et d'être prudent dans leur utilisation. »

La France mentionne également un certain nombre de menaces plus estivales, comme la maladie de Lyme. Elle émet également des mises en garde au sujet des moustiques et de l'herbe à puce.

« Le Canada étant un pays de lacs et de forêts, les insectes sont nombreux en juin et juillet, il est recommandé de se munir d'une crème répulsive, voire d'un antihistaminique pour les personnes souffrant d'allergies, écrit le gouvernement français. Les plantes vénéneuses étant répandues en forêt, il est conseillé de ne pas faire de cueillette, de faire attention aux épineux et de ne pas sortir des sentiers balisés. »




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer