Taïwan a demandé vendredi aux agences de voyages de ne pas amener les touristes chinois dans les bases militaires lors des journées portes ouvertes, craignant des activités d'espionnage, alors que l'île accueille un nombre croissant de visiteurs du continent.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Seize touristes de Chine continentale avaient été priés de quitter une base aérienne située dans l'est de Taïwan fin, mai, alors qu'ils la visitaient et prenaient des photos, lors d'une journée portes ouvertes, a indiqué le ministère de la Défense.«Nous ne pouvons pas dire que tous les touristes chinois présentent un problème, mais on ne peut pas écarter la possibilité que certains aient pour motif d'espionner notre situation militaire», a déclaré un porte-parole du ministère, David Lo.

L'armée taïwanaise ouvre au public certaines de ses bases, quelques jours par an, afin d'améliorer ses relations avec les habitants des environs des garnisons.Depuis l'élection du président taïwanais Ma Ying-jeou, en 2008, partisan d'une amélioration des liens avec la Chine, les relations entre les deux territoires sont meilleures qu'elles ne l'ont jamais été depuis 1949.Parmi les nombreux effets de ce réchauffement figure l'envolée du nombre de touristes chinois.

En 2010, les touristes les plus nombreux à Taïwan ont été les Chinois, devant les Japonais.Jusqu'à présent, seuls des visas de tourisme pour des groupes étaient accordés mais les deux territoires viennent d'annoncer que des visas individuels allaient être octroyés à partir de fin juin.