La Tunisie a annoncé mardi l'entrée en vigueur à partir du 1er octobre d'une taxe de sortie du territoire d'environ 19$ pour les étrangers non résidents, une mesure destinée à faire entrer de l'argent dans les caisses de l'État.

Publié le 23 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le gouvernement tunisien annonce la création d'une taxe de sortie destinée aux voyageurs étrangers non résidents quittant le territoire tunisien avec une entrée en vigueur à la date du 1er octobre», a indiqué le ministère du Tourisme dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Les personnes concernées devront s'acquitter d'un timbre fiscal d'un montant de 30 dinars (19$ environ).

Cette taxe a été intégrée dans la loi de finances complémentaire adoptée cet été dans le cadre de mesures destinées à renflouer les caisses de l'État.

L'économie tunisienne a été durement affectée par l'instabilité qui a suivi la révolution de 2011. La croissance du PIB tunisien a encore ralenti au deuxième trimestre 2014, atteignant tout juste 2% contre 2,8% à la même période de 2013, selon la Banque centrale.

Les Tunisiens, à l'exception de ceux résidant à l'étranger, et les étrangers disposant d'un titre de séjour en Tunisie payent déjà 60 dinars (38$) à chaque sortie du territoire tunisien.