Les recettes du tourisme en Tunisie ont reculé de 0,2% en dépit d'une hausse des nombres de nuitées et des visiteurs britanniques et russes notamment, selon des chiffres officiels pour les huit premiers mois de l'année.

AGENCE FRANCE-PRESSE

De janvier à fin août, les revenus du secteur se sont chiffrés à 2,29 milliards de dinars (1,64 milliard de dollars) contre 2,53 milliards de dinars (1,81 milliard de dollars ) à la même période de 2009.

Le nombre des nuitées (nombre de nuits en hôtel) a atteint 28,07 millions en 2010 contre 27,28 millions en 2009, soit une hausse de 2,2%, selon un bilan détaillé publié par le mensuel «Profession tourisme».

Les Français sont toujours en tête des visiteurs européens avec plus de 1 million touristes en 2010 (+1,7%) suivis par les Allemands (330 312 visiteurs) et les italiens (295 701).

Les touristes en provenance de Grande Bretagne, de Russie et des pays scandinaves ont été plus nombreux à se rendre en Tunisie, soit 28,9% de plus pour les Anglais, 46,3% pour les Russes et 30,5% pour les Scandinaves.

Essentiellement pour le tourisme de santé qui sonnait un essor, la Tunisie a attiré jusqu'à fin août plus de 760 000 visiteurs algériens (+6,7%) et 1,3 million de Libyens (-8,1%).

Premier pourvoyeur de devises, l'industrie touristique couvre 60% du déficit de la balance commerciale de la Tunisie et y représente 6,5% du PIB. Le secteur emploie plus de 350 000 personnes sur dix millions d'habitants.

La Tunisie cherche à diversifier son tourisme très axé sur le balnéaire bon marché et table sur 15 milliards de dinars (11 milliards de dollars) de recettes pour 2014.