Niché au coeur de la péninsule ibérique, Madrid a de quoi intéresser à la fois les visiteurs passionnés d'art et d'histoire... et les plus fins palais.

Mis à jour le 5 nov. 2018
Martin Primeau LA PRESSE

Pour croiser Picasso, Picasso, Dalí et Miró: Centre d'art Reina Sofía

On connaît avant tout Madrid pour son Musée national du Prado, où logent quantité de toiles et de sculptures réalisées du XIIIe au XIXe siècle.

Pour voir ce que les artistes espagnols du XXe siècle ont réalisé, il faut plutôt se rendre au Centre d'art Reina Sofía. Vous y croiserez là des oeuvres de Dalí et de Miró, notamment.

Mais le clou de la visite, c'est la monumentale Guernica de Picasso. L'artiste a peint cette toile de 7,8 m sur 3,5 m pour le pavillon espagnol de l'Exposition universelle de Paris en 1937.

Des esquisses réalisées par le peintre, en plus d'une série de photographies, permettent d'apprécier sa démarche et de comprendre les détails subtils de l'oeuvre.

Calle de Santa Isabel, 52

http://www.museoreinasofia.es/ (en espagnol)



Photo fournie par le Centro de Arte Reina Sofía

Guernica, de Pablo Picasso. Deux salles du Centre d'art Reina Sofía sont consacrées à Guernica et aux esquisses qui ont permis à Pablo Picasso de peindre cette oeuvre en 1937.

Pour bien déjeuner: Pum Pum café

Madrid regorge de bistros et de cafés où il fait bon s'arrêter le temps d'un repas ou d'un café. Le Pum Pum café se démarque du lot.

Situé dans le quartier Lavapies, ce restaurant végétarien occupe ce qui était jadis une boucherie.

Au menu, des jus fraîchement pressés, mais aussi des gâteaux maison ainsi que des spécialités, notamment l'oeuf bénédictine servi sur une tartine.

Petit conseil: arrivez tôt. L'endroit se remplit rapidement.

Calle del Tribulete, 6

PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE L’ÉTABLISSEMENT

L'intérieur chaleureux du Pum Pum Café

Pour satisfaire un bec sucré: Les churros de la Chocolateria San Ginés

La Chocolateria San Ginés un incontournable madrilène si on se fie aux photographies des vedettes locales et internationales qui tapissent les murs de l'établissement.

La file d'attente ne fait qu'ajouter à cette impression. Mais n'ayez crainte, vous serez servis rapidement!

D'abord, on passe la commande au comptoir. Au menu, des churros, mais aussi et, surtout, du chocolat fondu servi dans une tasse.

Après avoir payé, on se déniche une table, puis on y dépose sa facture. L'un des serveurs se chargera de la remplacer par ce que vous aurez commandé.

Pasadizo San Ginés, 5

https://chocolateriasangines.com/ (en espagnol)

Photo Martin Primeau, collaboration spéciale

Les churros de la Chocolateria San Ginés sont prisés tant des habitants locaux que des touristes.

Pour se rafraîchir: Les glaces de chez Sani Sapori

Petite pause de marche dans le quartier Lavapies. C'est l'occasion d'une crème glacée!

Celle que l'on trouve chez Sani Sapori a de quoi satisfaire les fins palais. Il y en a même une au fruit du baobab!

Ici, tout est fait à partir d'ingrédients biologiques et équitables. Le maître-glacier porte aussi une attention aux différents allergènes.

En plus d'offrir des sorbets sans lactose, Sani Sapori propose notamment des crèmes glacées faites à partir de laits de riz et de soja.

Calle Lavapiés, 31

http://www.sanisapori.es/

Photo Martin Primeau, collaboration spéciale

Sani Sapori offre une variété de crèmes glacées artisanales, dont l'une est à base du fruit du baobab.

Pour échapper au tumulte de la ville: Promenade au parc du Retiro

Impossible de visiter Madrid sans se perdre dans l'un des sentiers du Retiro. Grand comme trois parcs La Fontaine, cette étendue verte offre aux visiteurs des coins d'ombre et de quiétude, loin du vrombissement des voitures.

On y croisera une série de sculptures et de fontaines, en plus du palais de Cristal et de grands jardins.

L'endroit cache aussi deux constructions datant de l'époque où le terrain était propriété de la famille royale.

En son centre se trouve un grand bassin rectangulaire. C'est peut-être là l'occasion de s'offrir une balade en barque.

Photo Martin Primeau, collaboration spéciale

Les jardins du parc du Retiro offrent quelques coins d'ombre aux visiteurs.

Pour combler le passionné d'histoire: Museo Naval

Riche de son passé colonial, l'Espagne a de quoi satisfaire les passionnés d'histoire, particulièrement ceux qui s'arrêtent au Musée de la marine.

Ici logent quantité de maquettes ainsi que des artéfacts datant d'aussi loin que le XVe siècle. Des tableaux ornant les murs permettent quant à eux de retracer l'histoire des Rois Catholiques espagnols.

L'endroit recèle aussi la première carte illustrant à la fois l'Europe et le Nouveau Monde.

Le cartographe Juan de la Cosa l'a conçue en l'an 1500 à partir des livres de bord de Colon et de Cabot, notamment.

Paseo del Prado, 5

www.armada.mde.es/museonaval/ (en espagnol)

Photo Martin Primeau, collaboration spéciale

Le Musée de la marine abrite la plus vieille carte au monde montrant à la fois l'Europe, l'Afrique et l'Amérique.