Recherche Voyage
Source ID:f254ec06-7ff2-411d-9e71-6fe6bceab3c4; App Source:alfamedia

Bons plans à Tepoztlán

Tepoztlán ne manque pas de charme.... (Photo Christopher William Adach, Flickr)

Agrandir

Tepoztlán ne manque pas de charme.

Photo Christopher William Adach, Flickr

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Gacon

Collaboration spéciale

La Presse

Après une petite heure de route depuis Mexico, le site archéologique d'El Tepozteco se dessine. Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, il sera le coeur de ce retour dans le temps à Tepoztlán. Cette petite ville de 32 000 âmes, bourrée de charme et qui vit tambour battant, se visite entièrement à pied.

Plus vous approchez de la montagne, plus les... (Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale) - image 1.0

Agrandir

Plus vous approchez de la montagne, plus les stands d'artisanat s'entassent.

Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale

POUR PRENDRE UN CAFÉ À LA OLLA

Antojoitos Magicos

Avant d'affronter les sommets, chaussé de bonnes chaussures, rien de tel qu'un café salvateur. Ouvert sur l'extérieur, le restaurant jaune et bleu d'Antojitos Magicos est un bel écrin pour approcher de la ville, lorsque l'on arrive de Mexico. Le café à la olla est assaisonné de cannelle et de piloncillo, sucre de canne mexicain : délicieux. Il est temps de se mettre en marche. Plus vous approchez de la montagne, plus les stands d'artisanat s'entassent, et plus la chance augmente de croiser un coati, ce cousin du Sud des ratons laveurs.

Un étroit canyon mène au sommet d'El Tepozteco... (Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

Un étroit canyon mène au sommet d'El Tepozteco et à une vue splendide sur la vallée en contrebas.

Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale

POUR LA VUE

La pyramide d'El Tepozteco

Les bons marcheurs atteindront le sommet d'El Tepozteco, perché sur le massif, en une heure. Exigeante, la balade suit un chemin de pierre bien balisé. Pour les jeunes qui s'y aventurent, la coutume est de déguster du pulque, alcool utilisé depuis le XIe siècle à base de sève d'agave fermentée, durant la montée. Une façon d'honorer ainsi Tepoztécatl, un dieu aztèque de l'ivresse, sur sa pyramide. Pas étonnant que Tepoztlán soit un lieu couru d'observation d'ovnis. Un étroit canyon mène au sommet et à une vue splendide sur la vallée en contrebas. Si la randonnée vous a plu, la ville regorge d'itinéraires.

Au Mercado, il faut tenter les stands de... (Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale) - image 3.0

Agrandir

Au Mercado, il faut tenter les stands de nourriture précolombienne.

Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale

POUR MANGER PRÉCOLOMBIEN

Le Mercado

De retour de cette randonnée, que vous le vouliez ou non, le Mercado est immanquable. C'est un tintamarre à peine assourdi par les bâches colorées qui recouvrent les échoppes de nourriture réunies sur la petite place, en dessous du Zocalo. Si vous pouvez vous délecter pour quelques pesos de mole verde, plat en sauce aux tomatillos et à l'épazote (une des herbes favorites de la cuisine mexicaine), vous auriez tort de rater les stands de nourriture précolombienne. Les papilles remontent dans le temps.

Bons plans 16 juin 2018. Tepotzeco. Photo Alexis... (Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale) - image 4.0

Agrandir

Bons plans 16 juin 2018. Tepotzeco. Photo Alexis Gacon

Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale

POUR SE DÉTENDRE

Le musée Ex Convento de la Natividad

Construit par des autochtones sous les ordres des moines dominicains du XVIe siècle, le musée Ex Convento de la Natividad s'étale à l'ouest de la ville. Les murs peints de ce havre paisible mélangent élégamment symboles préhispaniques, fleurs et formes géométriques. Il fait bon se détendre dans cet îlot de verdure, lui aussi inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le couvent a été secoué par le tremblement de terre qui a fait vaciller la région en septembre dernier. Mais il a, pour l'essentiel, tenu bon.

Le Museo de Arte Prehispánico Colección Carlos Pellicer... (Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale) - image 5.0

Agrandir

Le Museo de Arte Prehispánico Colección Carlos Pellicer se visite en moins d'une heure mais la richesse de sa collection d'art précolombien est surprenante.

Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale

POUR APPRÉCIER L'ART

Museo de Arte Prehispánico Colección Carlos Pellicer

Juste à côté du couvent, ce petit musée se visite en moins d'une heure, mais la richesse de sa collection d'art précolombien est surprenante. Des centaines d'oeuvres y sont exposées, dont de nombreux outils utilisés par les chamans. L'occasion de s'ouvrir sur la diversité de l'art des Aztèques, des Mayas, des Zapotèques ou encore des Totonaks. Ne ratez pas la pièce la plus recherchée du musée, la relique du dieu Tepoztecatl.

Le temazcal est une solution à envisager après... (Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale) - image 6.0

Agrandir

Le temazcal est une solution à envisager après des longues heures de randonnée.

Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale

POUR SE DÉTENDRE APRÈS LA JOURNÉE

Le temazcal

Les journées sont chaudes dans la région, particulièrement entre mars et juin. En plus de la nourriture épicée, qui vous fera évacuer quelques toxines, le temazcal est une solution à envisager après de longues heures de randonnée. Ce sauna ou « hutte de sudation », né avant que les colons n'arrivent en ville, est fait de terre cuite. Magnifique, celui de la Posada del Tepozteco est le plus réputé de la région. Sur les pierres chaudes, on verse du thé, et non seulement de l'eau chaude. Pour éviter de manquer l'occasion, il faut réserver deux jours à l'avance.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer