Le Liban a fait la manchette cet automne en raison des manifestations majoritairement pacifiques et joyeuses visant à renverser le gouvernement, mais le pays du Cèdre devrait aussi être connu comme une destination touristique incontournable du Moyen-Orient. Paysages majestueux, traditions culinaires renversantes, histoire riche et métissée : ce petit pays a tout pour devenir votre prochain grand coup de cœur.

Samuel Larochelle Samuel Larochelle
Collaboration spéciale

D’un quartier à l’autre

Certains parlent d’arrêts touristiques prévisibles, d’autres se concentrent sur l’essentiel : la beauté des lieux. En effet, il serait triste de séjourner à Beyrouth sans faire un arrêt à la grotte aux Pigeons, sorte de rocher Percé libanais qu’on peut admirer au coucher du soleil en sirotant un verre. Les locaux vous conseilleront certainement de marcher le long de la Corniche, à condition de vous protéger avec de la crème solaire dans ce secteur où l’ombre est en voie de disparition. Par ailleurs, n’oubliez pas de visiter le quartier arménien avec son souk, ses délicieux sandwichs shawarma et ses confiseries libanaises succulentes.

La grande mosquée

PHOTO GETTY IMAGES

L’architecture de la mosquée Mohammad Al Amine, qui trône au centre-ville de Beyrouth, est fascinante.

Peu importe votre confession religieuse, vous risquez d’être fascinés, voire obnubilés, par l’architecture de la mosquée Mohammed al Amine qui trône au centre-ville de Beyrouth. Les femmes et les hommes devront couvrir leurs genoux et leurs épaules avant d’entrer. Non loin du lieu sacré des musulmans, vous pourrez aussi admirer la magnifique cathédrale maronite Saint- Georges et la cathédrale des Grecs orthodoxes. Ce triumvirat religieux se visite aisément à pied.

Les musées de la capitale

PHOTO GETTY IMAGES

Le musée Sursock, hébergé dans une maison dont l’architecture attire les curieux du monde entier, mise sur une exposition permanente sur la ville de Baalbeck.

Beyrouth est un musée à ciel ouvert. Il suffit de marcher dans le quartier Hamra pour avoir l’impression de déambuler dans les rues de la Ville Lumière, avant de découvrir des quartiers qui portent encore les marques de la guerre et de la pauvreté. Un arrêt au Musée national vous permettra d’admirer des sarcophages, des sculptures, des bijoux et des œuvres murales majestueuses. Le musée Sursock, hébergé dans une maison dont l’architecture attire les curieux du monde entier, mise sur une exposition permanente sur Baalbeck, la ville aux ruines les plus impressionnantes du pays, ainsi que sur des expositions temporaires très courues.

Vie nocturne libanaise

PHOTO GETTY IMAGES

Plusieurs bars restent ouverts jusqu’à 5 ou 6 h le matin… quand ils ne ferment pas du tout.

Longtemps surnommé « la Paris du Moyen-Orient », Beyrouth n’a plus son lustre d’antan en raison des conflits qui ont ravagé le pays, mais cela n’empêche pas la ville de se rebâtir et de festoyer en grand. Plusieurs bars restent ouverts jusqu’à 5 ou 6 h le matin… quand ils ne ferment pas du tout. Jeunes et moins jeunes se rassemblent souvent sur les plages de la capitale à quelques dizaines de minutes de route, à la nuit tombée, pour faire la fête. Quant aux touristes, ils se rassemblent en masse dans la rue Armenia pour profiter des bars et restaurants qui pullulent.

Tripoli la nordique

PHOTO GETTY IMAGES

À moins de 90 minutes de Beyrouth, vous voici près de la frontière nord du Liban dans la deuxième ville au pays : Tripoli.

À moins de 90 minutes de Beyrouth, vous voici près de la frontière nord du Liban dans la deuxième ville au pays : Tripoli. Vous pouvez vous y rendre en louant une voiture, en payant les services d’un chauffeur ou en prenant un des autocars climatisés et ponctuels de la société Connexion, au terminus Charles Helou. Sur place, visitez la magnifique citadelle historique et admirez le panorama magnifique de la ville qui l’entoure. Améliorez vos techniques de négociation dans les souks labyrinthiques où il fait bon flâner. Et manger un délicieux knefe au restaurant Abdul Rahman Hallab.

Voyager dans le temps

PHOTO GETTY IMAGES

Quiconque apprécie l’histoire doit faire un arrêt à Baalbek pour y admirer son temple et son théâtre.

Fort d’une culture plusieurs fois millénaire, le Liban possède certains des vestiges les plus beaux du monde. Quiconque apprécie l’histoire doit faire un arrêt à Baalbek pour y admirer son temple et son théâtre : on les décrit comme les ruines de style romain les mieux conservées du continent. On ne peut passer sous silence le château entouré d’eau de Saïda, à 45 minutes au sud de Beyrouth, la cité de Byblos, dont la fondation remonte à plus de 5000 ans. Sans oublier les ruines de Tyr, une ville située au sud du pays et contrôlée par le Hezbollah.

Treks libanais

PHOTO JOSEPH EID, AGENCE FRANCE-PRESSE

Une randonnée dans la vallée Qadisha est vraiment impressionnante.

Les forêts du Liban sont très différentes de celles du Québec et du Canada. Quoi de mieux pour les découvrir que d’organiser un trek en montagne ? Afin de maximiser votre expérience, on vous suggère spécialement les randonnées de la réserve Jabal Moussa, de la vallée Qadisha et de la réserve de cèdres.