(Tbilissi) Le premier ministre géorgien Guiorgui Gakharia a annoncé jeudi son programme d’assouplissement des mesures de lutte contre le coronavirus en Géorgie, affirmant que le pays rouvrira ses frontières aux touristes étrangers en juillet.

Agence France-Presse

« À partir du 1er juillet, la Géorgie sera prête à accueillir des touristes étrangers », a affirmé M. Gakharia durant une réunion gouvernementale télévisée.

« Le tourisme intérieur reprendra mi-juin », a-t-il ajouté.

La Géorgie a rapidement déclaré l’état d’urgence en mars et imposé un confinement qui doit rester en place jusqu’au 22 mai. S’adressant à son cabinet, le premier ministre a annoncé des mesures de déconfinement progressives à partir du 11 mai pour relancer l’activité économique.

La pandémie a lourdement frappé le tourisme en Géorgie, un des principaux secteurs économiques de ce pays du Caucase bordant la mer Noire.

L’ex-république soviétique de 3,7 millions d’habitants est devenue une destination touristique populaire ces dernières années : en 2019, le pays a accueilli neuf millions de visiteurs, contre 4,7 millions en 2012.

La Géorgie n’a jusqu’à présent enregistré que 615 cas de coronavirus et neuf morts, un des taux les plus bas d’Europe.