(Pékin) La Cité interdite de Pékin va rouvrir vendredi après trois mois de fermeture due à la crise du nouveau coronavirus, dernier signe d’un retour à la normale en Chine, ont annoncé les autorités.

Agence France-Presse

Le palais impérial proche de la place Tiananmen a fermé ses portes le 25 janvier, quand les autorités ont décrété la fermeture de toutes les attractions touristiques et le confinement d’une province entière.

Le nombre de touristes autorisés à y pénétrer sera seulement de 5000 personnes par jour, contre 80 000 avant la pandémie.

Les visiteurs devront porter des masques et montrer leur code de santé sur leur téléphone portable, qui prouve qu’ils ne sont pas porteurs du virus et se tenir à au moins un mètre les uns des autres.

Des contrôles de températures auront lieu à l’entrée et quiconque aura de la fièvre ou toussera sera interdit d’entrée. Pékin a récemment annoncé que les musées de la ville allaient rouvrir progressivement à partir du 1er mai.