Avec des vols directs à partir de Montréal, toutes les raisons sont bonnes pour visiter l’inspirante Mexico. À la fois chaotique et fascinante, la capitale du Mexique est une destination culinaire de choix, qui séduit grâce à une scène gastronomique en pleine effervescence. La Presse vous propose trois restaurants pour autant de budgets différents, qui célèbrent une cuisine créative, moderne et responsable.

Geneviève Plante
collaboration spéciale

L’un des 50 meilleurs restaurants du monde

PHOTO GENEVIÈVE PLANTE, COLLABORATION SPÉCIALE

Le Pujol propose des mets réfléchis qui sont des œuvres d’art en soi.

Dans la liste des grandes tables de ce monde, la ville de Mexico compte un arrêt obligatoire : le Pujol. C’est dans le quartier on ne peut plus chic de Polanco que l’on retrouve cette merveille de restaurant, qui se retrouve encore cette année dans le classement des meilleures tables de ce monde, sur la liste des « World’s 50 Best Restaurants ». Derrière le succès du Pujol du chef réputé Enrique Olvera et ses six mois de réservations, se cachent des plats bien réfléchis. Au moment de la visite, la carte comprenait un choix de deux menus dégustation (Maïz et Mar), ayant chacun sept plats, tous sans viande. Un choix audacieux pour une cité résolument carnivore ! Ici, les assiettes s’enchaînent au grand plaisir de nos yeux et de nos papilles. Un plat de huitlacoche et truffe noire, entre autres, marque l’imaginaire gustatif par sa présentation et la complexité de ses arômes terreux. Tous les mets, qui sont des œuvres d’art en soi, célèbrent et réinventent la gastronomie mexicaine. Le service est ultra attentionné, dans un décor réfléchi, soigné et épuré.

Pujol, Tennyson 133, Polanco V Sección, CDMX, México.

Prix : menu dégustation à partir de 150 $ par personne, boissons non comprises.

> Consultez le site du Pujol

On profite d’un passage dans Polanco pour voir deux musées, le Soumaya et le Jumex.

> Consultez le site du Musée Soumaya

Un bar à vin branché

PHOTO GENEVIÈVE PLANTE, COLLABORATION SPÉCIALE

Plat de pieuvre du restaurant Elly’s, situé à Juárez, un quartier éclectique et animé.

Depuis peu, la capitale accueille un petit nouveau qui ne laisse pas indifférent : le Elly’s. Né d’une collaboration entre la chef new-yorkaise Elizabeth Fraser et son collègue mexicain responsable des opérations, Andrés Herrán, ce nouveau projet est idéalement situé dans le quartier de Juárez. Un quartier éclectique et surprenant, animé par de vibrantes scènes culturelle, culinaire et nocturne.

C’est derrière une entrée discrète que l’on découvre ce restaurant au décor accueillant et envoûtant. L’immeuble des années 30, de style Bauhaus, contribue sans équivoque au charme de cet endroit. De la cuisine ouverte au bar à vin, en passant par la salle à manger et les salons privés, le restaurant sur deux étages offre différents espaces plus chaleureux les uns que les autres. À la lecture de la carte, on se laisse tenter par des propositions tout en textures, en saveurs et en contrastes, basées sur une cuisine d’inspiration méditerranéenne. Une fois en bouche, c’est le bonheur tout simplement, malgré, parfois, une pointe trop salée. Coup de cœur pour l’incomparable salade de tomates, le plat de pieuvre et la tarte aux fraises accompagnée de sa glace au basilic. La création des plats au menu met en relief la volonté de choisir des producteurs locaux, d’offrir des aliments frais et biologiques et de proposer une carte de vins majoritairement biologiques et nature.

Ellys, Hamburgo 310, Juárez, CDMX, México.

Prix : environ 50 $ par personne pour un repas complet (entrée, plat, dessert). Boissons non comprises.

> Consultez le site du Elly’s

Un pionnier du véganisme

PHOTO GENEVIÈVE PLANTE, COLLABORATION SPÉCIALE

Los Loosers a été le premier restaurant végétalien à voir le jour à Mexico.

La tendance végétalienne est omniprésente et Mexico, où la viande est reine, n’échappe pas à la règle. Premier restaurant végétalien à voir le jour dans la capitale du pays, le petit et charmant restaurant de Mariana Blanco a su trouver sa place et avec raison ! La carte, inventive et surprenante, évolue constamment, suivant le rythme des saisons et des arrivages. Trois mots décrivent ce restaurant : saveurs, fraîcheur et créativité. Dans un cadre convivial et décontracté, l’on y propose des plats qui marient à la perfection cuisine mexicaine et asiatique. Des tacos al pastor aux nouilles ramen, en passant par les quésadillas et les gyozas (raviolis japonais), tout est sans aucun produit animal. Une cuisine végétalienne généreuse, remplie de textures, qui réjouira tous les végétaliens de ce monde, voire attendrira les carnivores endurcis. Un restaurant d’où l’on repart avec la sensation d’avoir réellement bien mangé.

Une fois le repas terminé, on profite de l’inspirant quartier de Roma Norte pour se balader, flâner et découvrir. Prisé par une faune d’artistes, de hipsters et de jeunes professionnels, ce quartier regorge d’espaces verts, de petites boutiques, de cafés, restaurants et galeries d’art. Impossible de ne pas tomber sous le charme de ce coin de la ville.

Los Loosers, Sinaloa 236 B, Roma Norte, CDMX, México.

Prix : environ 25 $ par personne pour une entrée et un plat principal. Boissons non comprises.

> Consultez le site du Los Loosers