Un musée dans une ancienne usine, une petite île presque isolée au milieu du Saint-Laurent, un ciel rempli de montgolfières. En cette fin d'année, nos journalistes partagent leur coups de coeur touristiques, pour le Québec, en 2010.

Stéphanie Morin LA PRESSE

En voilier sur le lac Saint-Jean

Imaginez le formidable terrain de jeu aquatique: 1100 km2 d'eau chaude et potable, bordée par 54 km de plages sablonneuses, dont 11 km complètement vierges! Un paradis (encore peu fréquenté) pour amateurs de voile. À bord d'une des embarcations de l'entreprise Mikahan, on peut explorer le lac pendant des jours sans revenir au point de départ. Relaxation assurée!

www.voilelacst-jean.com

Mi-Carême de l'Isle-aux-Grues

Des dizaines d'insulaires qui passent des heures à confectionner des costumes flamboyants qui ne seront portés qu'une seule soirée? Bienvenue à l'Isle-aux-Grues, où l'on célèbre toujours la vieille tradition de la mi-carême. La fête (souvent tenue en mars) dure plusieurs jours et atteint son apogée le samedi soir. Les costumés passent alors de maison en maison, avant d'aboutir dans la salle communautaire. Une façon étonnante (et hautement colorée) de découvrir ce bout de terre planté au milieu du Saint-Laurent, accessible uniquement par les airs pendant l'hiver.

www.isle-aux-grues.com

Randonnée au parc national des Hautes-Gorges-de-la-rivière-Malbaie

Une rivière encavée au fond d'une vallée glaciaire, surplombée par de hauts pics dénudés où coulent des chutes vertigineuses. Il n'y a pas à dire, le décor est spectaculaire dans ce parc de Charlevoix. Le meilleur moyen de l'apprécier: chausser ses bottes de randonnée. Un nouveau sentier, le Riverain, offre 6 km de parcours le long de la rivière. Il passe par un sommet d'où l'on peut admirer toute la vallée, sculptée par le passage des glaciers.

www.sepaq.com/pq/hgo

Zoo sauvage de Saint-Félicien

L'été dernier, le zoo du Lac-Saint-Jean a accueilli deux nouveaux pensionnaires des plus craquants: de petits oursons polaires, les premiers à naître depuis l'ouverture, il y a 50 ans! Chose rarissime: leur mère, Aisaqvaq, en a pris soin dès leur venue au monde. Les oursons (un mâle et une femelle) resteront à Saint-Félicien encore deux ans. Une chance pour le public de les voir jouer, se chamailler et mettre à l'épreuve la patience de leur mère...

www.zoosauvage.com