Mes petites-filles Kiana (14 ans) et Mika (11 ans) rêvaient d'aller à Vancouver. Surtout pour visiter l'aquarium et le quartier chinois dont elles avaient entendu parler par des amies d'école. Notre week-end dans la ville olympique a comblé leurs attentes. De plus, elles ont pris conscience que le Canada est un vaste pays avec des paysages différents et... des magasins identiques.

Andrée LeBel LA PRESSE

23h30, Canada Line

Même si nous arrivons en fin de soirée, le trajet entre l'aéroport et l'hôtel est si facile que nous avons peine à y croire. La station de métro Canada Line est accessible directement de l'aéroport et 22 minutes plus tard, nous descendons devant l'hôtel Opus, dans Yaletown. Un jeu d'enfant.

JOUR 1

10h30, L'aquarium

Après une bonne nuit de sommeil et un petit-déjeuner au bistro Elixir de l'hôtel, nous partons vers l'aquarium, situé dans le parc Stanley. C'est la première attraction de Vancouver et aussi l'un des plus grands aquariums d'Amérique du Nord avec 70 000 espèces. Après avoir découvert la faune marine de la côte Ouest et du Pacifique, dont la fascinante évolution des méduses, nous arrivons juste à temps pour une expérience hors du commun dans le théâtre 4D. Il s'agit d'un film 3D avec de spectaculaires effets spéciaux (vent, gouttes d'eau et vibrations) qui amplifient les images. Jamais 20 minutes ne se sont écoulées si rapidement. Comme tous les autres spectateurs, nous quittons le théâtre avec le sourire aux lèvres.

Il nous reste à voir les dauphins, bélugas, lions de mer, phoques et otaries dans les galeries aménagées sous le niveau de l'eau. Et ensuite à les observer à l'extérieur dans leur bassin. La plupart des guides suggèrent deux heures pour la visite de l'aquarium, mais c'est tellement plaisant que ce serait dommage de se presser. En mangeant sur place (hot-dogs et hamburgers), nous y avons passé quatre heures bien remplies.

15h, Le parc Stanley

Comme nous sommes déjà dans le parc Stanley, autant en profiter pour le visiter. En croisant une calèche tirée par deux percherons, nous optons unanimement pour cette visite commentée assez originale. Le rythme des chevaux est lent et nous avons le temps de tout voir. Nous apprenons ainsi que le parc Stanley est plus grand que Central Park et que son aménagement a été conçu par Frederick Law Olmsted, qui a aussi dessiné le parc du Mont-Royal, à Montréal. Le parc a été nommé en l'honneur du gouverneur général du Canada Lord Stanley, tout comme la fameuse Coupe Stanley. Nous faisons un arrêt pour admirer les magnifiques totems qui rappellent la présence autochtone sur la côte Ouest.

Nous regagnons le centre-ville en empruntant la promenade SeaWall.

17h, Sushi rue Robson

Il y a foule dans la rue Robson. C'est bruyant, très vivant et nous adorons. Nous faisons des arrêts ici et là, dans les magasins et les boutiques de chocolat. De quoi ouvrir l'appétit.

Le restaurant Tsunami (1025, rue Robson) propose des sushis qui circulent sur de petits bateaux autour du bar. On choisit ce qu'on veut, on mange sans se presser et c'est bien agréable. Pour le dessert, nous allons à la boutique Cupcakes (797, rue Turlow) à quelques coins de rue. Le choix est infini et les gâteaux que nous mangeons sur la miniterrasse sont délicieux. Nous rentrons à l'hôtel vers 20h30, après une journée bien remplie.

JOUR 2

10h, Quartier chinois

Hier matin, Mika a adoré les crêpes au Nutella de l'Elixir (bistro de l'hôtel Opus) et elle nous y entraîne de nouveau pour le petit-déjeuner. Nous marchons ensuite jusqu'au quartier chinois, deuxième d'Amérique en importance après celui de San Francisco. Même si c'est un peu plus propre qu'il y a quelques années, certains immeubles manquent lamentablement d'entretien. Mais c'est coloré et ça vaut certainement le détour. Nous faisons une pause sérénité au jardin Dr Sun Yat-Sen (578, rue Carrall), construit dans le strict respect des traditions de la période Ming et offrant un équilibre parfait. C'est le premier du genre qui a été aménagé en dehors de la Chine. Les bonsaïs de plus de 100 ans et les nénuphars de l'étang suscitent notre admiration.

Notre visite du quartier chinois est couronnée par un repas de dim sum, rue Pender. Un régal.

13h30, Gastown

Nous descendons la rue Hastings, où s'affiche une partie de la misère de Vancouver, pour aller vers Gastown, quartier historique de la ville avec sa célèbre horloge à vapeur. Plusieurs boutiques offrent des souvenirs olympiques au rabais. Le quartier est pittoresque, les touristes se mêlent aux résidants et les familles sont nombreuses. Les terrasses des cafés sont invitantes et les spectacles des amuseurs de rue nous divertissent pendant un bon moment.

15h, Vancouver Lookout

Même s'il n'est pas très haut, l'observatoire Vancouver Lookout, situé dans le Harbour Centre, offre une vue à 360 degrés sur la ville. Les principaux immeubles sont facilement repérables, et les montagnes au pic enneigé semblent tout près. Le billet permet de revenir en soirée. Un peu de shopping? Ma proposition ne suscite aucun intérêt car mes petites-filles ont déjà remarqué que ce sont les mêmes magasins qu'à Montréal.

16h30, Big Bus

Je suis une fan des autobus hop-on-hop-off, car ils permettent des tours de ville en tout confort avec des arrêts à volonté. Le parc des Big Bus de Vancouver comprend des autobus à impériale et des autobus ouverts. Kiana et Mika aiment bien la balade cheveux au vent. Nous faisons un arrêt à la place du Canada, avec ses grandes voiles blanches, pour regarder de plus près les bateaux de croisière et la structure de la flamme olympique. On se rend ensuite à Granville Island, l'un des endroits très visités de Vancouver avec son immense marché.

19h, Yaletown

Après une belle promenade à pied au bord de l'eau, à False Creek, nous revenons vers Yaletown. Ce vieux quartier d'entrepôts a été transformé au début des années 90. C'est maintenant un petit Soho à l'atmosphère BCBG. Il y a là de belles boutiques, quantité de bars et de restaurants à la mode. Nous choisissons le resto Section (3) (1039, rue Mainland), qui propose entre autres des mets italiens. La pizza est excellente. Une autre nuit dans le confort douillet de l'hôtel-boutique Opus, un des meilleurs hôtels selon plusieurs magazines de voyage, et nous prendrons le métro pour retourner à l'aéroport, demain matin. Avec de beaux souvenirs aussi bien pour la grand-mère que pour les ados.