Les touristes étrangers ont dépensé 134,4 milliards de dollars aux États-Unis en 2010, en hausse par rapport à 2009, grâce principalement aux touristes asiatiques, selon des chiffres du département du Commerce publiés mardi.

Publié le 17 mai 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

En 2009, les dépenses des touristes étrangers s'étaient élevées à 120,3 milliards de dollars.

Les dépenses prises en compte comprennent les achats de titres de transports effectués auprès des transporteurs américains, qui ont augmenté de 18% en un an à 31,3 milliards, ainsi que les achats de biens et services liés au tourisme et au voyage et effectués aux États-Unis, qui ont augmenté de 10% (103,1 milliards).

Les visiteurs chinois sont ceux dont les dépenses ont le plus augmenté entre 2009 et 2010 (+39%), suivis par d'autres touristes asiatiques. Les visiteurs venus de Singapour ont dépensé 31% de plus et ceux de Corée du Sud 30% de plus que l'année précédente.

Les Brésiliens et les Canadiens ont dépensé 30% de plus également, et des hausses à deux chiffres ont été observées de la part des Australiens, Indiens et Japonais, selon l'étude du ministère.

«En fait, chaque pays et chaque région du monde a enregistré une hausse des dépenses totales consacrées au tourisme et au voyage aux États-Unis en 2010, sauf la France, la Belgique et le Luxembourg», souligne l'étude, sans expliquer les raisons de cette exception.

Un rapport publié la semaine dernière par la profession des agents de voyages américains estimait que les Etats-Unis pouvaient créer 1,3 million d'emplois d'ici 2020 en favorisant la venue de touristes, principalement en facilitant l'octroi de visas.