Quand on pense New York, on imagine l'Empire State, Macy's et Central Park. Tous des symboles de Manhattan. Mais New York, c'est aussi Brooklyn. Surtout que ce quartier est le nouveau repaire des hipsters, ces jeunes urbains en moyens qui trippent musique alternative, films indépendants et cuisine végétalienne. Petite incursion d'un week-end dans ce coin branché à (re) découvrir absolument.

Pascale Breton LA PRESSE

Jour 1

9 h 30

Après un vol matinal, nous déposons nos valises à l'hôtel Le Bleu, un hôtel-boutique de Brooklyn qui a ouvert ses portes l'an dernier. Nous partons à la découverte de notre quartier, Park Slope, reconnu pour son architecture, ses restaurants, ses bars et son atmosphère familiale. La ville s'éveille lentement. Nous croisons des trentenaires qui promènent des enfants en poussette, d'autres qui marchent avec leur chien, d'autres qui rentrent à la maison avec des croissants et le journal. L'ambiance rappelle à la fois le Plateau et le Mile End.

10 h 30

La promenade nous a creusé l'appétit. Nous entrons au Cafe Bar Aperitivo, séduits par le menu, mais aussi par le décor chaleureux de l'endroit; mur de briques, boiseries, étagères remplies de bouteilles derrière le bar. Les assiettes arrivent rapidement. L'omelette jambon-ricotta et les patates hachées sont délicieuses. Nous relaxons en buvant notre café au lait. Dehors, des files commencent à se former devant les restaurants qui servent le déjeuner.

Midi

On s'arrête quelques minutes au Byrne Park, un parc de quartier où se tient une fête d'automne: tour de poney, décoration de citrouille et marché de fruits et légumes locaux. Il y a foule. On sent que les gens veulent profiter de ce dimanche ensoleillé. Nous marchons lentement vers Prospect Park en choisissant les rues au hasard, guidés par le charme des maisons en briques, avec de larges escaliers en pierre et les trottoirs bordés d'arbres matures.

13 h 30

Nous nous arrêtons quelques instants à la Grand Army Plaza. La vue est imprenable sur le Soldier's and Sailor's Memorial Arch, un monument qui rappelle les disparus, mais qui constitue aussi la porte d'entrée de Prospect Park. Avec ses 585 acres de verdure en pleine ville, c'est le Central Park de Brooklyn. Ce sont d'ailleurs les mêmes architectes, Frederick Law Olmstead et Calvert Vaux, qui ont dessiné le célèbre parc de Manhattan. Nous déambulons dans les sentiers avec l'impression d'être au coeur de la forêt. Petit arrêt devant la Boathouse, une vaste maison surplombant une petite étendue d'eau où vogue un bateau piloté par des plaisanciers du dimanche. Autour de nous, des enfants jouent dans l'herbe, des familles font un pique-nique, des amis se disputent un match de rugby. Pour compléter la visite, nous pourrions nous arrêter au zoo et au jardin botanique, situés dans le parc, ou encore, au Brooklyn Museum, le deuxième musée en importance de New York.

17 h

Nous faisons un peu de shopping le long des 7e et 5 Avenues, deux des principales artères commerciales de Park Slope. Nous savourons un café avant de rentrer à l'hôtel prendre une douche et un peu de repos.

19 h 30

Nous soupons au Al di Là, sur la 5e Avenue. L'endroit est apprécié des résidants du quartier, qui n'hésitent pas à faire la queue de longues minutes pour y avoir une place. Ouvert il y a 10 ans, alors que la plupart des bâtiments autour étaient vacants ou délabrés, ce restaurant italien est presque devenu le symbole de la renaissance de Park Slope. L'ambiance est conviviale, le décor hétéroclite et la bouffe, à la hauteur de sa réputation.

Jour 2

9 h

Cap sur le pont de Brooklyn. Nous prenons le métro jusqu'à la station City Hall, à Manhattan, une vingtaine de minutes plus loin. À la sortie, nous nous retrouvons tout de suite sur la promenade qui mène au pont, qui célèbre cette année son 125e anniversaire. Il est tôt, mais nous croisons déjà bon nombre de touristes et d'écoliers en visite. Le soleil frappe les structures du pont, la vue sur les gratte-ciels de Manhattan est impressionnante. On voit le Chrysler et l'Empire State Building et, au loin, la statue de la Liberté.

10 h 45

Nous visitons le parc du pont de Brooklyn, aménagé au bord de l'eau. D'ici, la vue sur le pont et sur Manhattan est superbe. Elle a d'ailleurs inspiré de nombreux photographes. Presque tous les livres sur New York montrent une photo de cette vue. Nous nous promenons ensuite dans le quartier Dumbo, qui signifie Down Under Manhattan Bridge Overpass. C'est un ancien quartier manufacturier qui s'est lentement transformé en quartier résidentiel à partir des années 70. Les anciennes usines ont été converties en lofts, en ateliers d'artistes et en appartements pour de jeunes familles aisées.

Midi

On pourrait choisir de dîner à la pizzeria Grimaldi, située sur Old Fulton, presque sous le pont. L'endroit est couru des touristes, avec son décor vieillot et ses tables couvertes d'une nappe à carreaux rouges et blancs. Nous préférons casser la croûte dans l'un des petits cafés de Dumbo, d'autant plus qu'il est presque impossible d'entrer dans la pizzeria avec poussette et bébé, compte tenu de l'espace restreint.

14 h

Nous nous dirigeons vers Williamsburg, nouveau quartier à la mode de Brooklyn. En sortant du métro, on sent déjà l'énergie qui se dégage. C'est l'endroit des hipsters - de jeunes gens branchés moyennement aisés. De nombreux cafés, restaurants et boutiques de vêtements à la dernière mode ont pignon sur l'avenue Bedford. Aliments biologiques, style grunge et écologie sont à l'honneur. Mais l'incontournable, c'est le Beacon's Closet. Un vieil entrepôt devenu une friperie courue où l'on s'arrache les robes, les manteaux et les jeans de style vintage à bon prix. Le quartier semble en effervescence: plusieurs bâtisses sont encore délabrées, mais il y a de la construction partout.

19 h 30

Après un petit arrêt à notre hôtel, nous soupons au Park Slope Cafe, sur la 5e Avenue. C'est un bistro de quartier, très fréquenté, avec des tables intimes, mais un bar animé. Le menu est attrayant et les plats, excellents, encore une fois.