(Bruxelles) La compagnie Brussels Airlines, frappée de plein fouet comme tout le secteur aérien par la crise du coronavirus, a annoncé jeudi la reprise d’une partie de ses vols à partir du 15 juin, dans un communiqué.

Agence France-Presse

La compagnie belge prévoit une offre réduite qui sera augmentée progressivement selon la demande du marché et la levée des restrictions de voyage, précise le communiqué, ajoutant que le réseau desservi sera précisé dans les prochains jours.

En attendant cette reprise, la compagnie ajoute que « toutes les mesures de protections sanitaires nécessaires sont mises en place afin de protéger ses passagers et son personnel durant le voyage ».

Brussels Airlines, qui desservait plus de 80 destinations avant la crise, a suspendu ses vols le 21 mars, alors que la pandémie se propageait en Europe.

La compagnie, filiale du groupe allemand Lufthansa, a affirmé perdre depuis lors un million d’euros par jour.

Elle a annoncé mardi un plan de restructuration qui prévoit la suppression d’un quart de ses effectifs, soit environ 1000 postes.

Le « plan de redressement » prévoit « une réduction de la flotte » de 54 à 38 avions, soit une baisse de 30 %.

Pour évoquer l’avenir de la compagnie, numéro un du secteur aérien en Belgique, le PDG de Lufthansa Carsten Spohr est attendu vendredi à Bruxelles.

Une réunion doit se tenir à la mi-journée autour de la première ministre belge Sophie Wilmès, en présence de plusieurs membres du gouvernement et du PDG de Brussels Airlines Dieter Vranckx, a indiqué à l’AFP une source proche du gouvernement.