(New York) La compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic, qui prévoit d’envoyer ses premiers clients dans l’espace d’ici l’été 2020, a plus que doublé ses réservations depuis fin septembre et compte désormais 7957 personnes sur sa liste d’attente.  

Agence France-Presse

L’entreprise avait cessé de vendre formellement des tickets après son premier essai dans l’espace en décembre 2018.  

Mais après avoir enregistré 603 réservations fermes en provenance de 60 pays à un prix allant jusqu’à 250 000 dollars le billet, Virgin Galactic a continué à recevoir de nombreuses demandes.  

La société se prépare désormais à proposer à la vente une nouvelle série de sièges à partir de mercredi, chaque aspirant spationaute devant débourser un acompte de 1000 dollars.  

Le groupe a aussi dévoilé mardi avoir dégagé un chiffre d’affaires de 529 000 dollars au quatrième trimestre 2019, pour une perte de 72,7 millions. Sur l’ensemble de l’année, le groupe a perdu au total 211 millions de dollars.

Il reculait de plus de 7 % dans les échanges électroniques à la Bourse de New York. Mais ce repli reste relativement modéré dans la mesure où, quelques mois seulement après son arrivée à Wall Street, l’entreprise fondée par Richard Branson en 2004 est devenue l’une des actions les plus en vue. Elle s’affichait encore à la clôture en hausse de 195 % par rapport au début de l’année.

L’entreprise est en concurrence directe sur son créneau avec Blue Origin, l’entreprise fondée par le patron d’Amazon, Jeff Bezos.