(Ottawa) Onze autres aéroports canadiens vérifient depuis peu la température des voyageurs qui arrivent au Canada ou qui quittent le pays vers l’étranger, a annoncé mardi le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau.

La Presse Canadienne

Ces nouvelles mesures visant à freiner la propagation de la COVID-19 s’appliquent aux aéroports suivants : Saint-Jean (Terre-Neuve), Halifax, Québec, Ottawa, Toronto-Billy Bishop, Winnipeg, Regina, Saskatoon, Edmonton, Kelowna et Victoria.

Les aéroports de Montréal, Toronto (Pearson), Calgary et Vancouver vérifiaient déjà la température des voyageurs depuis fin juillet.

La température des non-passagers, dont les travailleurs de l’aéroport et les membres de l’équipage, sera aussi mesurée.

Tous ceux qui ont une température élevée ne pourront pas voyager, à l’exception de certaines personnes qui auraient un certificat médical pour expliquer leur condition, prévient-on dans le communiqué.

Les voyageurs fiévreux devront changer leur réservation pour que leur voyage ait lieu plus de 14 jours plus tard.

« Depuis le début de la pandémie, les Canadiens se sont unis, ont fait des sacrifices et ont contribué à limiter la propagation du virus. Notre gouvernement a étendu la vérification de la température aux grands aéroports du pays pour soutenir ces efforts », a déclaré le ministre Garneau.